03 octobre 2017

Dip aux poivrons et feta

Dip-salsa-brava-15

Pour les apéros imminents, voilà une petite sauce pour faire trempette, à base de cette ‘salsa brava’ que j’adore aux poivrons rouges et vinaigre de Xérèz. Agrémentée de feta pour la force et le sel, et d’un peu de fromage frais pour la touche fraiche et l’onctuosité de la préparation.

Ingrédients:
100g de feta
50g de fromage frais (Philadelphia light pour moi, ou Saint-Möret)

Pour la salsa brava (je double les quantités en général, c’est tellement bon!):
1 poivron rouge
20cl de très bonne passata de tomates
1 oignon doux
1 càs de vinaigre de Jerez (Xérèz)
2 càs d’huile d’olive (espagnole pour rester dans le thème)
1 càs de sucre brun
1 càc de piment fumé en poudre
1 feuille de laurier
1/2 càc de sel

Préparation:
Couper le poivron en deux, l’épépiner, et le passer sous la grille du four jusqu’à ce que la peau noircisse. Emballer dans un sac plastique et laisser refroidir. Peler.
On pet aussi le peler au chalumeau, ce que j’ai fait ici: brûler consciencieusement toute la surface de la peau puis gratter la peau carbonisée à l’aide d’un couteau.

Dip-salsa-brava-1  Dip-salsa-brava-3  Dip-salsa-brava-5  Dip-salsa-brava-7

Couper l’oignon et le poivron en morceaux grossiers. Faire revenir 10 minutes à feu moyen dans un poêlon conique à fond épais, avec 2 càs d’huile d’olive et 1/2 càc de sel.
Ajouter 1 càc de piment fumé et monter le feu. Ajouter la passata de tomates, une feuille de laurier et une càs de sucre brun.
Cuire 20 minutes pour réduire de moitié. Ajouter une càs de vinaigre de Jerez. Mixer finement.

Dip-salsa-brava-8  Dip-salsa-brava-10  Dip-salsa-brava-11  Dip-salsa-brava-12

Dans un récipient, mixer finement les 100g de feta et 50g de fromage frais avec 200g de la préparation.
Réserver une ou deux heures au frais pour que le mélange prenne.

Utiliser comme dip à l’apéritif, un régal!

Dip-salsa-brava-13  Dip-salsa-brava-14

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 octobre 2017

Xiao Long Bao

Xiao_Long_Bao-28-2

J’ai découvert les xiao long bao sur le tard… fan de cuisine asiatique et de dim sum depuis des lustres, il m’a fallu attendre l’arrivée de Dam Sum sur la scène culinaire bruxelloise pour croiser cette variété très particulière de ravioles à la vapeur. Ceux-ci ont la particularité de renfermer une farce de viande un peu grasse flottant dans un bouillon parfumé et bouillant! La prudence est de mise pour les déguster, mais le mélange de (très) chaud, de gras, de liquide, de moelleux et de parfums lorsqu’on gobe la bouchée est juste jouissif! Et comment fait-on pour y mettre un bouillon bouillant dans ces dim sum? La réponse  ci-dessous!

PSsst: le summum du bonheur dimsumesque à mon avis? Les Xiao Long Bao à la truffe de Dam Sum!!!

Ingrédients (Pour une vingtaine):
Pour la farce:
200ml bouillon de poulet bien concentré
2 feuilles de gélatine
1/2 càc de sucre
1càc sel
350g de porc haché
1 càc de gingembre râpé finement
2 petites gousses d’ail râpé finement
2 jeunes oignons
1càs soja
1.5càc vin chinois
2 càc de sucre
1 càc sel
Pour la pâte:
350g de farine blanche (ici de la farine bise)
180ml d’eau bouillante
1 càc de sel

Préparation:
Faire chauffer le bouillon avec le sel et le sucre. Réhydrater la gélatine dans de l’eau bien froide. Essorer les feuilles et les faire fondre dans le bouillon chaud.
Faire prendre au frais, une heure au moins (le bouillon doit être parfaitement gélifié.

Xiao_Long_Bao-1  Xiao_Long_Bao-2  Xiao_Long_Bao-3

Couper le bouillon gélifié en petits dés, ou le gratter avec une fourchette afin de former des petits morceaux. Mélanger à la viande, l’ail et le gingembre râpés finement, les jeunes oignions émincés, le soja, le vin chinois, sucre et sel. Bien mélanger, réserver au frais.

Préparer la pâte: verser l’eau bouillante sur la farine et le sel, mélanger jusqu’à former une boule de pâte homogène.

Xiao_Long_Bao-4  Xiao_Long_Bao-5  Xiao_Long_Bao-6  Xiao_Long_Bao-11
Rouler la pâte en un boudin de 3cm d’épaisseur. Détailler en une vingtaine de pièces.
Sur un plan de travail fariné, étaler chaque morceau de pâte au rouleau , en cercle de 12cm environ, en veillant à laisser un peu plus (une légère bosse) de matière au centre. Retailler éventuellement la pâte à l’emporte-pièce pour obtenir un beau cercle.

Xiao_Long_Bao-8  Xiao_Long_Bao-13  Xiao_Long_Bao-9  Xiao_Long_Bao-15
Poser une belle càs de farce au centre du cercle de pâte, relever un bord et le pincer sur lui-même de façon à former des ‘froufrous’; continuer à rabattre la pâte sur elle-même en pinçant, sur toute le bordure du cercle, afin de le fermer et sceller en une bourse hermétique. Décorer éventuellement d’un point de sauce hoisin ou sririsha.
Poser sur une plaque farinée et maintenir au frais.
Note: à ce stade les bouchées peuvent être con gelées, sur plaque puis en sachet, pour une cuisson ultérieure.

Cuire les bouchées à la vapeur, 10 minutes, posées sur une feuille de chou et/ou dans un panier en bambou.

Xiao_Long_Bao-16  Xiao_Long_Bao-24  Xiao_Long_Bao-25  Xiao_Long_Bao-21

Déguster en posant le xiao long bao dans une cuillère, percer à la base pour laisser couler e bouillon bouillant et déguster en une bouchée!

Xiao_Long_Bao-26  Xiao_Long_Bao-32  Xiao_Long_Bao-23

 Retrouvez et LIKEZ la page Facebook de Cook’n’Roll: facebook24

Posté par gbogaert à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
29 septembre 2017

Beef Jerky au teriyaki, café et piments

 Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-47

Le Beef Jerky, je suis tombé dedans quand j’étais petit. Enfin, pas tout à fait du beef jerky, mais sa variante Sud-Africaine à base de viande locale, que le meilleur ami de mon père nous ramenait lors de ses visite, depuis... que j’ai les dents assez solides pour mâcher ces viandes séchées un peu coriaces!

J’ai toujours rêvé d’en réaliser, me suis renseigné, ai baissé les bras devant les techniques US impliquant un long temps de séchage à l’air libre, ventilé, chaleur contrôlée.... avant de tomber sur la recette de
Sauce Piquante qui ne demande qu’un peu de... patience!
Ultra-simple, cette recette est parfaite! Le résultat est très largement à la hauteur de mes espérances!!! Une viande pleine de goût, bien sèche et un peu coriace, un concentré de saveurs corsées, j’adore!

On choisira une viande assez maîgre et de grande qualité. Pour la marinade, chacun fera selon ses envies. Je suis parti sur une base de Teriyaki, comme le fait Flagrant Délices avec son délicieux Beef Jerky Teriyaki, avant de faire un nouvel essai, très concluant, avec un complément de Nespresso Ristretto et de piments japonais.

Essayez, c’est vraiment délicieux, et celà fait un petit grignotage gourmand et léger ;-)

Ingrédients:
500g Boeuf Irish Beef
1 morceau de peau de poulet (ou 1 càc graisse de canard)
60ml sauce soja(en épicerie asiatique)
80ml de mirin (en
épicerie asiatique)
60ml vinaigre de riz (en épicerie asiatique)
80ml de saké (en épicerie asiatique)
50ml de café espresso fort (deux
Nespresso Ristretto)
2 càs de mélange d’épices pimentées japonaise Shichimi Togarashi, ou piments en flocons avec un peu de sel

Voici quelques adresses à Bruxelles et environs où trouver vos ingrédients asiatiques.

Préparation:
Mettre la viande 45 minutes au congélateur, pour faciliter la découpe.
Préparer la sauce: faire dorer la peau de poulet (ou faire fondre la graisse de canard) dans une petite casserole. Ajouter la sauce soja, le mirin, le vinaigre de riz, le saké. Porter à ébullition. Couper le feu et rajouter le café.
Laisser refroidir complètement.

Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-1  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-33  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-34  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-37

Avec un couteau bien aiguisé, trancher la viande dans le sens du fil, en fines tranches (environ 3mm, ou le plus fin possible sans que la tranche ne se déchire). Si nécessaire, retailler les tranches afin d’obtenir des morceaux d’environ 2*10cm.

Faire mariner les tranches de viande une douzaine d’heures au frais, en veillant à bien enrober chaque tranche de marinade teriyaki au café.

Embrocher les tranches sur une pique en bois, en respectant un écart égal à celui des lames de la grille du four.
Saupoudrer de Shichimi Togarashi.
Disposer la brochette sur la grille du four, perpendiculairement à ses lames, de façon à ce que chaque morceau de viande passe entre deux lames.
Faire de même avec toutes les brochettes.

Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-7  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-35  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-8  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-43

Insérer la grille dans le four en hauteur, et le lèchefrite au bas du four.

Faire sécher le bœuf 4 heures environ à 65° avec  chaleur tournante, en ouvrant la porte toutes les 30 minutes pour évacuer le surplus d’humidité (le cas échéant). Sans ventilation, il faudra éventuellement caler la porte du four avec une cuiller en bois pour mieux évacuer l’humidité.

Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-18  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-45  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-25  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-31 

Après 4 heures, la viande devrait être bien sèche. Si ce n’est pas le cas, prolonger le séchage. On peut encore couper le four et laisser la viande à l’intérieur jusqu’à complet refroidissement.

Conserver à l’abri de l’humidité.

Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-50  Beef_Jerky_Teriyaki_Cafe-29

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
27 septembre 2017

Boeuf pané au vinaigre "Carn en carpiun"

BoeufPiedmont-27

J’ai découvert cette entrée typique du Piedmont lors d’un diner organisé par feu Bookalokal. Notre hôte de ce soir, Paola, nous avait régalés de plusieurs entrées typiques de sa région natale: ces tranches de bœuf panées et marinées, une tarte aux épinards et ricotta moelleuse que je vais m’empresser de refaire également, des poivrons accompagnés d’une sauce onctueuse aux anchois, suivis des gnocchi les plus fondants que j’aie mangés, et un dessert chocolaté à tomber…

20130921_203952 20130921_211109 20130921_214042 20130921_214157 20130921_223319

Le Carn en Carpiun est le plat qui m’a le plus impressionné ce soir-là, mélange harmonieux de viande panée et de marinade vinaigrée à la sauge, on le déguste traditionnellement en entrée. Comme Paola m’a gentiment donné sa recette, je me suis empressé de la cuisiner en un plat léger avec une salade et quelques pommes de terre rissolées ;-).

Ingrédients (pour 2-3 personnes):
2 grandes tranches de bœuf (ou de filet de poulet) coupées finement (3-4mm)
2 oeufs
Farine
Chapelure
150g de vinaigre de vin blanc
150g de vin blanc sec
7-8 feuilles de sauge
1-2 petits oignons
1 belle gousse d’ail
Sel et Poivre
Huile d’olive et/ou beurre clarifié

Préparation:
Paner les tranches de bœuf (ou de poulet) à l’Anglaise: après les avoir éventuellement coupées en 2 ou trois morceaux, les couvrir d’une très fine couche de farine, bien tapoter pour enlever l’excédent. Tremper dans les oeufs battus et assaisonnés de sel et poivre, puis dans un mélange 1/3 farine et 2/3 chapelure. Les tranches doivent être complètement et régulièrement couvertes de panure.
Dans une grande poêle, faire chauffer 2-3 càs d’huile d’olive et une noix de beurre clarifié (optionnel). Cuire le bœuf sur les deux faces jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
Poser encore chaud dans un plat en verre avec couvercle.

BoeufPiedmont-9   BoeufPiedmont-12   BoeufPiedmont-14

Préparer la marinade: faire chauffer le vin et le vinaigre avec les feuilles de sauge, les oignons coupés en fines rondelles, et la gousse d’ail dégermée et coupée en gros éclats. Maintenir une dizaine de minutes juste sous le point d’ébullition.

BoeufPiedmont-2   BoeufPiedmont-5   BoeufPiedmont-20

Verser la marinade chaude sur la viande et couvrir. Laisser refroidir et reposer quelques heures idéalement une bonne demi-journée.

BoeufPiedmont-24   BoeufPiedmont-34

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

 

 

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 septembre 2017

Soupe butternut coco au Vitamix

Soupe-butternut-cajou-Vitamix-9

Une petite entrée vite, vite faite au Vitamix! En mixant quatre à cinq minute le mélange de légumes, épices, et liquide (ici lait de coco et eau) on obtient une soupe chaude, fine et extrêmement onctueuse! On peut travailler à partir d’ingrédients crus (comme je te l’expliquais ici) ou comme cette fois avec un mélange cru et cuit. Un régal en tout cas, très vite prêt!

Ingrédients:
1 courge butternut (doubeurre) bio
300ml de lait de coco
800ml d’eau
15 tomates-cerises
1 petit piment frais (facultatif)
30g de noix de cajou torréfiées
1 cube de bouillon de volaille bio
1 càc de sel

Préparation:
Couper la courge en deux. Enlever les graines. Entailler la chair et verser un filet d’huile d’olive. Mettre au four à 190° pour 25 minutes.

Soupe-butternut-cajou-Vitamix-1  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-2  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-3  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-4

Mettre tous les ingrédients (courge avec la peau) dans le Vitamix. Mixer lentement d’abord puis progressivement sur vitesse maximale en s’aidant du poussoir pour mixer tous les ingrédients.
Mixer 4 à 5 minutes jusqu’à ce que la soupe soit chaude.

Soupe-butternut-cajou-Vitamix-5  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-6  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-7  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-8
Rectifier l’assaisonnement et la consistance (en ajoutant un peu d’eau si besoin).
Voilà!

Soupe-butternut-cajou-Vitamix-10  Soupe-butternut-cajou-Vitamix-11

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 septembre 2017

Porto et Douro - Graham's port

Porto-Douro

(...suite...)

La famille Symington, après avoir racheté la marque Graham’s à celle des frères fondateurs de l’enseigne (Willliam et John, en 1970), n’a eu de cesse de faire prospérer l’entreprise familiale dans le respect de valeurs fortes de qualité, de précision, de transmission, et de rigueur. Les cinq membres de la famille qui dirigent l’entreprise sont personnellement en charge de l’exploitation des marques, principalement Graham’s, Dow’s, et Cockburn’s pour le porto, Altano Duro pour le vin. La production viticole se concentre entièrement dans trois régions de la vallée du Douro, caractérisées par des conditions climatiques particulières (influence atlantique pour les blancs à l’ouest, climat beaucoup plus sec et aride pour des rouges puissants de l’est), une culture sur coteaux la plupart du temps dans un sol schisteux obligeant les plants à puiser profondément et concentrer les arômes de leurs fruits.

Symington-Graham-Porto-Douro-44_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-53_thumb[1]

La vallée est splendide. Succession de coteaux découpés par les plantations de vignes en terrasses de pierre, ou d’autres verticales sans paliers, avec le Douro et ses affluents reflétant monts et nuages… le spectacle est grandiose.
On ne se lasse pas durant nos deux jours de visite de l’admirer, de le photographier, de profiter du calme et des ambiances lumineuses changeant au long de la journée.

Symington-Graham-Porto-Douro-73_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-59_thumb[2]  Symington-Graham-Porto-Douro-64_thumb[2]  Symington-Graham-Porto-Douro-62_thumb[2]
C’est certainement une destination que j’aimerai redécouvrir, prendre le temps de longer le fleuve en train, de m’arrêter dans les petits villages qui le bordent, de visiter l’une ou l’autre quinta (domaine vinicole) et découvrir aussi ces petits restos de village entraperçus et qui augurent de plantureux repas de terroir!

Symington-Graham-Porto-Douro-55_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-57_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-102_thumb[3]  Symington-Graham-Porto-Douro-58_thumb[1]

Symington-Graham-Porto-Douro-56_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-76_thumb[3]  Symington-Graham-Porto-Douro-98_thumb[3]  Symington-Graham-Porto-Douro-103_thumb[3]

Pour l’heure c’est la famille Symington qui nous reçoit, dans la magnifique maison d’époque de la Quinta Dos Malvedos.
Le plancher craque, les plafonds sont hauts, les terrasses surplombent la vallée et le fleuve, dans chaque pièce on trouve des objets et décorations évoquant la longue histoire de cette grande maison familiale cossue. Un lieu unique.

Symington-Graham-Porto-Douro-60_thumb[3]  Symington-Graham-Porto-Douro-54_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-1_thumb[5]  Symington-Graham-Porto-Douro-3_thumb[2]

L’été a été particulièrement chaud, les vendanges sont très précoces cette année. Nous somme aux derniers jours d’août et déjà on s’affaire à récolter les premières parcelles. J’ai la chance de pouvoir parcourir le vignoble, assister à la récolte des premiers raisins, leur tri et leur foulage. A noter qu’à part une parcelle toujours foulée à pieds nus pour conserver la tradition et la mémoire de la région, les raisins sont désormais foulés mécaniquement.

Symington-Graham-Porto-Douro-86_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-87_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-103_thumb[4]  Symington-Graham-Porto-Douro-96_thumb

Symington-Graham-Porto-Douro-89_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-90_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-91_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-94_thumb

Les Symington ont pour cela mis au point une machine reproduisant au plus près le foulage lent et délicat des pieds des saisonniers: des ‘pieds’ en silicone souple foulent le raisin en rythme lent et régulier pendant plusieurs heures, extrayant le jus sans malmener les peaux.
Le grain malaxé est ensuite mis au repos, et en fermentation naturelle pendant une à deux journées, avant d’être filtré.

Symington-Graham-Porto-Douro-102_thumb[5]  Symington-Graham-Porto-Douro-105_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-104_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-107_thumb[1]

Symington-Graham-Porto-Douro-106_thumb[2]  Symington-Graham-Porto-Douro-111_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-110_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-95_thumb[2]

Vient alors l’étape cruciale dans la réalisation du porto, celle qui le différenciera d’un vin classique: la fermentation du jus est arrêtée par l’adjonction d’alcool à 77%, issu exclusivement de raisins bien entendu. On obtient dés lors un vin ‘muté’, dont j’apprendrai avec intérêt que le nom ne provient pas d’une quelconque ‘mutation’ mais plutôt de l’arrêt des bruits pétillants de fermentations, mis en sourdine (‘mute’ en anglais) par l’adjonction d’alcool!

Symington-Graham-Porto-Douro-42_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-39_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-22_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-23_thumb

Symington-Graham-Porto-Douro-24_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-25_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-32_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-26_thumb

La suite du processus demandera patience et longueur de temps: après sélection des vins les plus prometteurs et une catégorisation de ceux-ci (déclaration ‘vintage’ par un organise d’Etat pour les meilleurs), les vins sont mélangés, ou pas, et mis à vieillir dans des futs de chêne. Le vieillissement des vins s’effectuera dans le ‘Lodge’ de Porto - de Vila Nova de Gaia pour être précis, sur la berge opposée du Douro.
Les vins y seront chouchoutés, contrôlés, les futs lavés annuellement, le degré d’alcool maintenu entre 18° et 20° par l’adjonction d’alcool distillé, et la production vendue au fur et a mesure de sa maturation en respectant la sacro-sainte règle d’un tiers des stocks maximum mis à la vente par année.

Symington-Graham-Porto-Douro-34_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-43_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-36_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-35_thumb[1]

On trouve dès lors dans les caves du Lodge une impressionnante palette de vins, stockés en foudres, barriques ou bouteilles, les plus âgés datant de la première moitié du siècle dernier.

Symington-Graham-Porto-Douro-2_thumb[4]  Symington-Graham-Porto-Douro-1_thumb[4]  Symington-Graham-Porto-Douro-40_thumb[2]  Symington-Graham-Porto-Douro-41_thumb[2]

Le Lodge peut être visité - sur réservation désormais - et après avoir fait le tour des lieux avec des guides passionnés (vraiment! Et passionnants!) et fiers des produits qu’ils représentent, on peut gagner la salle de dégustation pour prendre le temps de découvrir une sélection des meilleurs portos. Une très agréable expérience qui avait déjà beaucoup plus lors de ma précédent visite.

Symington-Graham-Porto-Douro-48 - Copie_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-47 - Copie_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-49 - Copie_thumb  Symington-Graham-Porto-Douro-122_thumb[1]

Nous gouterons une belle variété de portos Graham’s durant ce séjour, des ruby’s jeunes, fruités et frais aux Tawny vintage plus construits développant des arômes boisés et des notes longues d’amandes, de violette, d’épices, d’agrumes confits… chaque cuvée a ses caractéristique, mais il y a une dégustation qui nous a tous enchantés, celle d’un Graham’s1972 Single Harvest Tawny Port: une cuvée exceptionnelle issue d’une très bonne année, vieillie 45 ans en fût de chêne, un vin complexe dans ses aromes de fruits secs, d’épices, de réglisse, de sucre candy, bien équilibré avec juste ce qu’il faut d’acidité et des tannins soyeux, à déguster en dessert (avec une crème brulée portugaise par exemple) ou juste pour le plaisir en fin de repas, c’est un dessert à lui seul!

Symington-Graham-Porto-Douro-118_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-119_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-125_thumb[1]  Symington-Graham-Porto-Douro-126_thumb[1]

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

 

 

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
21 septembre 2017

Penne aux saucisses italiennes

Penne-tomate-saucisse-vin-54-2

Pour changer un eu du spag-bolo, voilà une alternative mêlant pâtes courtes, saucisse italienne au poivre (la version au fenouil serait tout aussi appropriée!), vin rouge et sauce tomate. Un régal bien réconfortant!

L’occasion aussi d’étrenner ma toute nouvelle poêle de compet’ Demeyere: 28cm, sept couches de métal intimement couchées sur toute la surface de la poêle (jusqu’aux bords, donc, pour une répartition uniforme de la chaleur), dont trois dédiées à une chauffe précise et réactive sur induction, lui assurant longévité, rigidité, conduction idéale de la chaleur, et une très grande réactivité. Pas d’anti-adhésif, non merci, pour quoi faire? Une poignée solidement ancrée au corps de l’ustensile, une seconde permettant de le saisir à deux mains, une poêle de compet’ je te dis! Perso j’adore et il ne me faut plus rien d’autre (hormis mon wok, de même facture!).
Donc voilà, la saucisse émiettée est saisie à feu vif avant de baigner rapidement dans le vin qui ne mettra que quelques secondes à se mêler à la viande en s’évaporant, mijotage doux de la sauce tomatée, et fin de cuisson des pâtes dans la sauce, à même la poêle… qui terminera avec bonheur au milieu de la table!

Ingrédients:
500g de pâte courtes (penne par exemple)
400ml de pasata de tomate
400g (une petite boîte) de tomates pelées
1/2 càc de sel
1 càc de sucre
3 gousses d’ail
2 saucisses itailennes (Matovana de Levoni pour moi)
20cl de vin rouge italien (Barolo, Primitivo, etc…)
Huile d’olive
Parmesan pour le service

Préparation:
Réaliser la sauce: Cuire à petit feu et dans 3 càs d’huile d’olive, la pasata avec les tomates pelées (grossièrement écrasées), une gousse d’ail hachée, sel et sucre. Cuire 30 à 45 minutes.

Penne-tomate-saucisse-vin-9  Penne-tomate-saucisse-vin-15  Penne-tomate-saucisse-vin-22  Penne-tomate-saucisse-vin-18

Cuire les pâtes à l’eau salée (1 litre d’eau et 10g de sel marin par 100g de pâtes sèches), en veillant à les laisser très al dente. Prélever une tasse d’eau de cuisson en fin de cuisson.
Pendant ce temps, émietter la chair des saucisses dans une poêle bien chaude, ajouter deux gousses d’ail grossièrement hachées, et faire dorer en écrasant la viande pour former de petits morceaux.

Déglacer la poêle avec le vin rouge. Laisser réduire sur feu vif. Quand le vin est presque totalement évaporé, ajouter la sauce tomate. Bien mélanger, rectifier l’assaisonnement, et laisser cuire une dizaine de minutes à feu doux.

Penne-tomate-saucisse-vin-29  Penne-tomate-saucisse-vin-34  Penne-tomate-saucisse-vin-35  Penne-tomate-saucisse-vin-44

Egoutter les pâtes et les verser sur la sauce, dans la poêle. Monter le feu et bien mélanger les pâtes à la sauce. Ajouter quelques càs d’eu de cuisson des pâtes et mélanger pour bien lier la sauce et en enrober les penne.

Servir sur assiettes chaudes, râper un peu de parmesan (ou pas), se régaler!

Penne-tomate-saucisse-vin-54  Penne-tomate-saucisse-vin-61  Penne-tomate-saucisse-vin-69

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 21:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Pastéis de bacalhau - beignets de morue

Pasteis_Bacalhau-41

J’ai découvert ces le Portugal ces derniers mois lors de petits voyages où les produits de la mer, Bacalhau et sardines en tête, se retrouvaient à toutes les tables! Il parait que la morue salée se cuisine de 365 façon, et je n’en suis pas étonné tant ce poisson est présent dans la gastronomie portugaise.
J’ai ramené un bon kilo de bacalhau dans mes valises (si, si!) avec la ferme intention de trouver la recette de ces délicieux pastéis de bacalhau dégustés à l’apéro avec un bon verre de porto sec! J’ai trouvé mon bonheur sur le blog Tasca da Elvira dont j’ai repris la recette en modifiant à peine les proportions.
Voilà donc de jolies croquettes très parfumées, délicieuses à l’apéro avec un un porto Graham’s Extra Dry White (que j’ai beaucoup apprécié mixé à du tonic, je t’en parlais ici) ou un verre d’Altano Douro Branco (un blanc sec et frais aux arômes d’agrumes et fruits exotiques), deux vins que j’ai eu l’occasion de déguster avec des préparations similaires lors de mon récent séjour.

Ingrédients (pour 6 personnes):
1kg de pommes de terre
1kg de bacalhau (morue séchée, mélange de morceaux avec arêtes et peau)
2 échalotes
2 gousses d’ail
2 pincées de paprika doux
1/4 càc de muscade râpée
3 càs de persil haché
2 oeufs
Sel et poivre
Huile de friture

Préparation:
Deux jours avant la préparation, dessaler la morue: passer les morceaux sous l’eau froide en frottant pour enlever le sel déposé en surface.
Plonger le bacalhau dans une bassine d’eau froide; poser une assiette ou autre poids sur le poisson pour le maintenir immergé. Entreposer au froid (frigo) pour 48 heure, en changeant l’eau toutes les six heures (environ).
Mettre le poisson dessalé dans une casserole, couvrir d’eau et porter à ébullition. Cuire encore 5 minutes après l’ébullition. Retirer le poisson de l’eau et égoutter.

Pasteis_Bacalhau-2 Pasteis_Bacalhau-3 Pasteis_Bacalhau-4 Pasteis_Bacalhau-5
Quand le poisson a un peu refroidi, détacher la chair en veillant à bien éliminer les peaux et arrêtes. Emietter la chair (avec les doigts, c’est plus facile!).

Pasteis_Bacalhau-6 Pasteis_Bacalhau-9 Pasteis_Bacalhau-12 Pasteis_Bacalhau-15 

Cuire les pommes de terre avec leur peau (dans l’eau encore chaude du poisson), en les gardant légèrement fermes.
Egoutter et refroidir les pommes de terre sous l’eau froide. Enlever la peau et écraser au presse-purée.
A ce stade, on peut réserver le poisson et les pommes de terre écrasées quelques heures ou jours au frigo (il paraitrait que les meilleurs pastéis de bacalhau se font avec les restes de la veille!).

Mélanger le poisson émietté aux pommes de terres écrasées; ajouter les oeufs légèrement battus, les épices, le persil haché, l’ail et les échalotes finement hachés. Bien mélanger et rectifier l’assaisonnement.

Pasteis_Bacalhau-19  Pasteis_Bacalhau-25  Pasteis_Bacalhau-28  Pasteis_Bacalhau-30

A l’aide de deux cuillers, réaliser des quenelles de mélange, comme ceci:

Pasteis Bacalhau

 

Faire chauffer 3cm d’huile à 175°, dans une poêle ou casserole.
Y plonger les pastéis, 4 par 4 (pour ne pas faire baisser la température de l’huile, et faire frire en retournant en cours de cuisson jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés (4 minutes environ).
Poser sur un papier absorbant.
On peut également frire un peu de persil en accompagnement (Belgian style!)

Pasteis_Bacalhau-35  Pasteis_Bacalhau-37  Pasteis_Bacalhau-39 

Déguster chaud, tiède ou froid, avec une salade par exemple.

Pasteis_Bacalhau-54 extra-dry-white_bottle_2  Pasteis_Bacalhau-57 2016_Altano_Branco_alt 

Suivez Cook’n’Roll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

19 septembre 2017

Porto et Douro - Vinum at Graham's

Vinum

Après une première visite au Portugal (je t’en parlais ici) et la délicieuse découverte de Porto, sa gastronomie, son célèbre vin muté, et la visite des chais de Graham’s Port, j’étais très impatient de répondre favorablement à l’invitation de la famille Symington - détentrice entre autre des Porto Graham’s et Dow’s et des vins Altano Douro - à découvrir l’ensemble du processus de production du Porto, et en particulier les ‘quintas’, domaines vinicoles bordant la splendide vallée du Douro à l’est de Porto.

De Porto je ne verrai cette fois que le joli paysage de la ville en bord de fleuve, son pont à deux étages surplombant le cours d’eau, offrant un paysage enchanteur depuis la salle et la terrasse de Vinum, le restaurant gastronomique jouxtant le Lodge de Graham’s dans lequel reposent les portos en cours de maturation.

Symington-Graham-Porto-Douro-1  Symington-Graham-Porto-Douro-2  Symington-Graham-Porto-Douro-3  Symington-Graham-Porto-Douro-4

Après un vol un peu chahuté, nous voilà donc attablés dans la magnifique salle claire et lumineuse de Vinum. Décor de blanc et de bois, mais aussi de belles bouteilles du vin maison, d’ustensiles servant à sa préparation, et une vue vitrée sur la cuisine et le grand barbecue du Chef.
Ce dernier nous a composé un menu en porto-pairing de circonstance. Proche de ceux proposés en trois versions au restaurant (Cinq services tarifés €50/€70, €55/€95 et €90 sans/avec une sélection de vins de porto assortis).

Symington-Graham-Porto-Douro-38  Symington-Graham-Porto-Douro-5  Symington-Graham-Porto-Douro-6  Symington-Graham-Porto-Douro-9

Extra Dry White Port & Tonic en guise d’apéritif, garni d’une rondelle de citron vert et de glaçons, c’est un apéritif inattendu et rafraichissant, se mariant parfaitement avec les saveurs iodées et douces des huîtres et d’une salade froide de bacalhau (aaaaah le bacalhau, il m'avait manqué depuis mon précédent séjour!) servis en amuse-bouche. Une idée à retenir, goûté plus tard dans une version Sweet White Port moins convainquante; je referai avec plaisir ce Dry White & Tonic très rafraichissant et bien équilibré!

Symington-Graham-Porto-Douro-7  Symington-Graham-Porto-Douro-8  Symington-Graham-Porto-Douro-14  Symington-Graham-Porto-Douro-15

Le canard est une autre spécialité de la région, et c’est en différentes préparations (séché, rillettes, foie gras) qu’il nous est proposé en entrée pour accompagner un porto 20 ans majestueux dans sa bouteille de service de quatre litres et demi! Un des produits phares de la marque, ce 20 ans paraît peu sucré, présente des arômes longs et fondus d’agrume et d’amandes, qui se marient à merveille avec le gras du canard. Le chef a ajouté à sa salade des oranges dont le jus et la peau brûlée au feu de bois apportent un complément d’acidité et de notes fumées qui complètent à merveille l’accord mets et vins!

Symington-Graham-Porto-Douro-16  Symington-Graham-Porto-Douro-17  Symington-Graham-Porto-Douro-21  Symington-Graham-Porto-Douro-20

Queue de boeuf pour suivre. En cuisson très très lente, 24 heures marinade comprise, nous avouera le chef en fin de service. La viande est succulente, la sauce profonde, la chair se détache sans effort des os à la forme si caractéristiques. Un plat de terroir, simplement efficace, qu’on a plaisir à déguster avec un Six Grapes, le ‘second vin’ de la marque, réalisé avec les mêmes fruits et la même rigueur que ceux déclarés ‘vintage’ et utilisés dans les vins portant cette mention. Ce vin plus jeune, frais, fruité mais rond et doux s’accorde bien avec les saveurs profondes du plat.

Symington-Graham-Porto-Douro-12  Symington-Graham-Porto-Douro-33 Symington-Graham-Porto-Douro-13

Pour terminer cette dégustation, Stilton et charlotte au chocolat et orange, une fin de repas classique et accordée avec un Tawny 1983 pour le premier, un Tawny classique pour le second.

Symington-Graham-Porto-Douro-18  Symington-Graham-Porto-Douro-10  Symington-Graham-Porto-Douro-19  Symington-Graham-Porto-Douro-28

Les accords proposés fonctionnent bien et montrent qu’on peut accorder un repas complet avec la gamme variée des porto Graham’s. L’ensemble reste évidemment très doux, si pas sucré, mais nous avons pris beaucoup de plaisir à cette dégustation et je remettrai volontiers un porto au menu d’un de mes repas en suivant les accords proposés par le chef!

Symington-Graham-Porto-Douro-31  Symington-Graham-Porto-Douro-30  Symington-Graham-Porto-Douro-11  Symington-Graham-Porto-Douro-29

Je reviendrai plus tard sur la visite des chais du Lodge Graham’s qui a suivi notre dégustation, pour l’heure nous nous mettons en route (deux bonnes heures de voiture) pour découvrir la région de la vallée du Douro qui s’étend à l’est de Porto.

(… à suivre …)

 

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

 

 

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
17 septembre 2017

Dim sum

 Dim_Sum-40-2

Improvisation libre sur le thème du Dim Sum! Sur cette base, on peut remplacer viande et gambas par du crabe, de la volaille, un poisson blanc, les légumes par d’autres croquants et ne demandant pas trop de cuisson, la sauce par du soja, un peu d’Hoi Sin... Bon amusement et bon appétit!

Ingrédients:
200g de haché porc et veau
80g de chair de gambas
60g de légumes fermentés (à défaut, des châtaignes d’eau ou champignons)
1 càs de sauce Bulgogi (
en épiceries asiatiques)
1 jeune oignon
1 càc de sucre
1/4 càc de sel
1 càc de maizena
1/2 càc de poivre blanc
20-30 feuilles de pâte à wonton (en épiceries asiatiques)

Pour le service: graines de sésame (ici, parfumées aux prunes)

Retrouvez mes meilleures adresses d’épiceries asiatiques autour de Bruxelles, dans ce billet.

Préparation:
Hacher les gambas en cubes de 3mm.
Hacher les légumes de la même manière
Emincer finement les jeune oignon
Mélanger consciencieusement tous les ingrédients. Idéalement, laisser reposer la farce une ou deux heures au frais.

Dim_Sum-2  Dim_Sum-6  Dim_Sum-8
Dim_Sum-10  Dim_Sum-12  Dim_Sum-13 

Former les dim sum: poser une feuille de pâte sur la paume d’une main; y déposer une cuiller à soupe de farce. Refermer délicatement la main en rabattant les bords de la feuille sur les pourtours de la noix de farce.

Dim_Sum-15  Dim_Sum-22  Dim_Sum-26

Cuire les dim sum dans un cuit-vapeur, une dizaine de minutes.

Parsemer de graines de sésame et servir avec de la sauce hoisin par exemple.

 Dim_Sum-36

Retrouvez et LIKEZ la page Facebook de Cook’n’Roll: facebook24[2]

 

Posté par gbogaert à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,