08 septembre 2017

Crème de poivrons et noix de cajou

Dip-poivron-cajou-16

Diane Roba a animé ce weekend un atelier ‘tartinades végétales’ chez Peas&Love, le potager urbain dans lequel je loue une petite parcelle. Dans le cadre de son projet Pimprenelle, Diane met au point des recettes saines, souvent ‘vives’ et équilibrées. Lors de cet atelier elle nous a donné les bases pour réaliser une infinité de pâtes, ‘dips’ et tartinades à base de légumes (souvent cuits à la vapeur), d’oléagineux (trempés pour les faire légèrement germer et démultiplier ainsi leurs propriétés nutritives), et agrémentés d’ail, huiles, graines, et herbes dont notre potager regorge en cette saison!

PeasLove-Pimprenelle-16_thumb5  PeasLove-Pimprenelle-7_thumb1  PeasLove-Pimprenelle-12_thumb1PeasLove-Pimprenelle-13_thumb  PeasLove-Pimprenelle-14_thumb  PeasLove-Pimprenelle-15_thumb  PeasLove-Pimprenelle-23_thumb
PeasLove-Pimprenelle-24_thumb  PeasLove-Pimprenelle-33_thumb  PeasLove-Pimprenelle-20_thumb  PeasLove-Pimprenelle-41_thumb

Ma tartinade aux haricots blancs, courgettes et menthe était très sympa, j’ai rapidement mis en pratique les conseils de Diane à la maison… et je suis ravi du résultat: poivrons, cajou et piment doux fumé, la combinaison ne pouvait que fonctionner! Un délice avec des morceaux de tortilla grillée, un pain de campagne toasté, ou ces incroyable gressins aux olives Kalamata et avoine de Kalyos (une tuerie!!).

 Ingrédients:
2 poivrons rouge
1/2 oignon (rouge)
1 belle gousse d’ail
3 càs d’huile d’olive
200g de noix de cajou bio
1/2 càc de Pimentón de la Vera (piment doux fumé)
1 càs de fromage frais (type Madame Loïc)
1 càc de vinaigre de Xéres (optionnel)
1 càc de sel

Préparation:
Avant tout, faire tremper les noix de cajou dans de l’eau fraiche. Quatre heures au moins, une nuit idéalement (on peut ensuite les égoutter et les garder quelques jours au frigo dans une boite hermétique).
Emincer l’oignon. Epépiner les poivrons et les tailler en lamelles.

Dip-poivron-cajou-1  Dip-poivron-cajou-3  Dip-poivron-cajou-4  Dip-poivron-cajou-6

Dans un poêlon à fond épais, faire revenir l’oignon et 3/4 de la gousse d’ail dans l’huile d’olive, puis ajouter les lamelles de poivron. Cuire quelques minutes à feu vif en remuant, puis baisser le feu et laisser compoter à couvert une vingtaine de minutes jusqu’à ce que les poivrons soient bien tendres.

Dip-poivron-cajou-8_thumb1  Dip-poivron-cajou-11_thumb1  Dip-poivron-cajou-13_thumb1  Dip-poivron-cajou-14_thumb1

Dans un blender puissant, déposer les poivrons égouttés, les noix de cajou égouttées, 1/4 de gousse d’ail restant, le piment en poudre, 1 càs de fromage frais, le vinaigre, et le sel. Mixer à vitesse rapide en rabattant la masse vers les lames du Vitamix avec un poussoir, jusqu’à obtenir une pâte lisse et crémeuse.  Rectifier l’assaisonnement.

Servir sans attendre avec un pain croustillant!

Dip-poivron-cajou-18_thumb1  Dip-poivron-cajou-22_thumb1


01 août 2014

Noix et graines au shoyu et shichimi

GrainesSoja-11-2

Marre des chips à l’apéro? Envie d’une alternative plus ‘light’ et saine? Je vous propose un mélange de noix et graines assaisonnées à la sauce soja, gomasio et shichimi togarashi (mélange ‘7 épices’ japonais). Parfait en grignotage sain ou avec une bonne bière (Asahi?!).

Ingrédients:
350g de mélange de noix et graines: cajou, cacahuètes nature, noix, noisettes, amandes (avec peau), tournesol, courge, potiron, etc… Il est important d’avoir quelques noix/amandes avec peua, qui retiendront mieux la sauce soja.
2 càs de shoyu (sauce soja)
1 càs de gomasio (mélange salé au sésame japonais)
2 càc de
shichimi togarashi

Préparation:
Mettre tous les ingrédients dans un grand bol, et bien mélanger.
Disposer le mélange sur une plaque à four garnie d’un silpat ou papier-cuisson. Cuire une bonne demi-heure à 100° en surveillant: le mélange doit sécher et légèrement torréfier.

GrainesSoja-1  GrainesSoja-3  GrainesSoja-7  GrainesSoja-10

Laisser refroidir et servir à l’apéro!

 

GrainesSoja-11  GrainesSoja-14

Retrouvez Cook’n’Roll sur… Cook'n'Roll sur Google+ Cook'n'Roll sur Google+ Hellocoton52 cuisicook52 Blog-Appétit.com

Posté par gbogaert à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
19 mars 2013

Biryani de poulet et boeuf au rice cooker

ByrianiPouletBoeuf-7-2

Bon je sais, je ne suis pas supposé utiliser trop de bœuf dans la cuisine indienne… vous remplacerez donc comme bon vous semblera avec d’autres viandes! Reste que ce biryani est délicieux et très simple à réaliser! L’idée aujourd’hui était de faire avec ce que j’avais dans le frigo, et de limiter la vaisselle à mon rice-cooker… pari réussi :-)

... et ne vous laissez pas intimider par la quantité d'ingrédients: on peut facilement omettre l'une ou l'autre épice et/ou substituer par d'autres saveurs asiatiques!

 

Ingrédients (pour 3-4 personnes)
- 250g de viande (poulet et bœuf aujourd’hui)
- 400g de riz basmati
- 1 oignon
- 2 càs de ghee (à défaut, de l’huile végétale)
- 3 capsules de cardamome verte
- 1 feuille de cannelier et/ou une feuille de laurier
- 1 petit bâton de cannelle
- Poivre du moulin
- 1 càc de sel
- 2 clous de girofle
- 1 gousse d’aïl
- 2 cm de gingembre frais (note: je le congèle pelé et en cubes, c’est parfait!)
- 1,5 càs de concentré de tomates
- 100g de yaourt nature entier
- 2 càs de coriandre fraîche hachée
- quelques feuilles de menthe
- un piment rouge frais
- 2 càs de noix de cajou
- optionnel: 3 càs de raisins secs mis à tremper

Préparation:
Mettre deux càs de ghee dans le bol du rice cooker.
Emincer l’oignon finement et faire fondre dans l’huile.
Ajouter cardamome, laurier, cannelier, cannelle, poivre, et girofle. Bien mélanger et laisser encore dorer.
Ajouter le gingembre et l’ail hachés très finement (ou pressés ensemble dans le presse-ail!).
Découper les viandes en cubes de 1cm; ajouter dans le bol du rice cooker. et faire dorer quelques minutes.

ByrianiPouletBoeuf-1  ByrianiPouletBoeuf-4
ByrianiPouletBoeuf-2  ByrianiPouletBoeuf-3   

Laver le riz basmati et laisser égoutter dans une passoire.

Ajouter le yahourt, le concentré de tomates, la coriandre, quelques feuilles de menthe hachée, du piment haché (selon goût), et des raisins. Bien mélanger. Laisser cuire 3 minutes.

Ajouter le riz et 600ml d’eau. Couvrir et laisser faire le rice cooker!

Faire dorer des noix de cajou dans une càs d’huile. Eponger sur un papier absorbant et saler.

Servier le byriani avec des noix de cajou, quelques feuilles de menthe hachées, des lamelle de piment, et éventuellement un peu de yahourt.

ByrianiPouletBoeuf-7

Retrouvez Cook’n’Roll sur… Cook'n'Roll sur Google+ Cook'n'Roll sur Google+ Hellocoton52 cuisicook52 Blog-Appétit.com

22 mars 2012

Cailles teriyaki, poireaux aux noix de cajou

CaillesYakitori-32

Après m’être régalé de cailles laquées à l’orange au dernier cours de Sandro, j’avais très envie de mettre en pratique mes nouvelles connaissances en matière de désossasse de ces volatiles, et de goûter encore à la finesse de cette viande. Je vous les propose en version asiatique, laquées d’une sauce Teriyaki et accompagnées de poireaux sautés aux noix de cajou. Pas mal de chipotage quand même pour le désossasse, mais le résultat en vaut la peine!

Ingrédients (pour 2-3 personnes):
- 4 cailles

- 3 càs de sauce soja claire
- 3 càs de sucre blond
- 3 càs de mirin (Saké doux)
- 3 càs de saké
- 4 blancs de poireaux
- 150g de noix de cajou
- 1 piment séché
- 4 càs de sauce d'huitre
- 3 càs de sauce soja claire ('light')
- 2 càs de sucre de palme (ou sucre blond)
- huile de tournesol ou arachides
- Riz Thaï

Préparation:
Désosser les cailles:

Séparer les cuisses en tranchant la peau, la chair, puis en cassant à la main l’os supérieur de la cuisse à la jointure.
Poser la cuisse à plat, peau vers le bas, trancher la chair le long de l’os supérieur, dégager cet os en tranchant de part et d’autre puis en faisant glisser la pointe du couteau sous l’os. Bien dégager la chair sur toute la longueur de l’os, en grattant avec la lame du couteau. Casser l’os à la jointure avec l’os inférieur de la cuisse.
Avec la partie épaisse (proche du manche) de la lame du couteau, sectionner l’extrémité de la patte. Ramener l’os vers le haut de la cuisse et le faire traverser chair et peau (préalablement entaillée à la pointe du couteau) afin de former un petit ‘paquet’ maintenu par cet os.
CaillesYakitori-7CaillesYakitori-9CaillesYakitori-13
Trancher entre les deux poitrines, et dégager une poitrine avec une lame bien tranchante, en s’appuyant sur les os de la cage thoracique. Lever toute la poitrine, avec l’aile. 
Sectionner l’aile au milieu de l’os le plus proche de la poitrine. Comme pour la cuisse, ramener cet os vers le haut du filet maintenir l’ensemble en un paquet compact en traversant la poitrine avec cet os.
CaillesYakitori-16CaillesYakitori-18CaillesYakitori-19

Préparer la sauce Teriyaki:
Dans un poêlon, faire chauffer une quantité égale de sauce soja, sucre, mirin et saké jusqu’à dissolution du sucre et léger épaississement de la sauce.

Emincer les blancs de poireaux en fins bâtonnets de 10-12cm de long.

Faire dorer les noix de cajou et le piment séché dans un fond d’huile. Réserver.

Cuire les cailles dans une poêle à feu moyen, en nappant de sauce Teriyaki au pinceau d’abord, en ramenant la sauce sur les cailles à la cuiller ensuite, pendant toute la cuisson (10 minutes environ).

CaillesYakitori-3CaillesYakitori-23
CaillesYakitori-25CaillesYakitori-29

Faire sauter les poireaux sur feu vif dans 2 càs d’huile d’arachide. Quand ils commencent à devenir bien souples, ajouter 4 càs de sauce d’huitre, 3 càs de sauce soja, et 2 càs de sucre de palme. Poursuivre la cuisson en mélangeant bien jusqu’à ce que les poireaux soient cuits. Parsemer de noix de cajou et du piment haché grossièrement (facultatif!).

Servir avec un riz Thaï.

Posté par gbogaert à 22:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 décembre 2011

Gambas sautées à l’ananas et noix de cajou

GambasAnanasCajou-19

Encore une recette inspirée de notre récent voyage au Myanmar. Pas forcément une spécialité locale, mais puisque les produits étaient disponibles, Sarah n’a pas manqué de se faire cuisiner ce plat sur place; je m’y essaie à mon tour, en essayant de respecter au mieux les techniques culinaires myanmar: indispensable utilisation de pâte d’oignons, gingembre, et ail; huile d’arachides et curcuma comme épice principale). Testé et sur-approuvé par l’intéressée :-)

Ingrédients (pour 3-4 personnes):
- 15 grosses gambas
- 350g d’ananas pelé
- 100g de noix de cajou
- 1 petit oignon
- 3 belles tranches de gingembre (de 2-3mm)
- 3 petites gousses d’ail
- 1 càs d’huile d’arachide
- 1 càc de curcuma
- 15g de sucre de palme (à défaut sucre brun)
- 1 louche de bouillon de crustacés
- huile d’arachide

Préparation:
Peler et réduire le gingembre, l’ail, et l’oignon en purée avec une càs d’huile d’arachide (au pilon ou mixeur).
Peler les gambas (garder les carapaces pour réaliser un bouillon!)
Hacher le sucre de palme. Débiter l’ananas en cubes de 2*1cm (conserver le jus).

Faire dorer les noix de cajou dans un peu d’huile d’arachide. Réserver.

GambasAnanasCajou-2  GambasAnanasCajou-3
GambasAnanasCajou-5  GambasAnanasCajou-11

Dans une poêle, faire revenir la pâte de gingembre/ail/oignon à feu vif, avec le curcuma.
Ajouter l’ananas avec son jus; cuire quelques minutes.
Ajouter le sucre de palme; le laisser se dissoudre dans le jus.
Mouiller avec une belle louche de bouillon, et laisser réduire.
Quand les ananas commencent à être tendres, ajouter les gambas (qui n’ont besoin que de 2-3 minutes de cuisson).
Saler, poivrer.
Terminer avec les noix de cajou. Cuire encore une ou deux minutes.

Servir avec un riz blanc ou parfumé (gingembre en poudre, curcuma, oignons, …) et éventuellement quelques oignons frits.


Posté par gbogaert à 19:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,