25 janvier 2017

“Gnocchi” de potimarron

Gnocchi-Potimarron-43-2

Je t’ai déjà parlé d’Aline? Je crois bien hein, et puis les photos de ses cours colorent régulièrement mes pages Instagram et Facebook! Donc Aline anime de très chouette ateliers culinaires à Bruxelles, des recettes simples mais toujours originales, faisant la part belle aux beaux produits, aux associations audacieuses, et à ces petites touches auxquelles on n’aurait pas pensé et qui d’un coup transforme un plat classique en une explosion de saveurs et de couleurs. Tout ça dans une ambiance conviviale, cool, son joli intérieur raccord avec le thème de son blog (La Table d’Aline),  avec un petit verre bienvenu pour se relaxer et se changer les idées après une longue journée de boulot. Bref, j’adore! Et si tu veux en savoir plus, c’est par ici!

20160504_201127  20160504_201520  20160504_201635  20160504_204141

Et donc chez Aline cet hiver on a fait des gnocchis aux potimarrons et ail des ours séché, grillés. C’était terrible! Je  me suis lancé aujourd’hui, et modifié l’assaisonnement en gardant la base de la recette, mais ma pâte ne voulait pas prendre, même en rajoutant une bonne quantité de farine… impossible de la rouler en boudin sans rajouter encore et encore de la farine au risque de noyer totalement le goût de la courge. Au moment où j’hésitais à balancer la pâte à la poubelle, j’en ai jeté une cuillère dans l’eau bouillante… impeccable, ma boulette liquide a durci instantanément au contact de l’eau, lui donnant une forme presque présentable! Les suivantes je les ai moulées en quenelles avec deux cuillère, avant de les laisser glisser dans l’eau: parfait! Bref, pas sûr de pouvoir encore les appeler ‘gnocchi’ sans froisser mes amis italiens (MadameCiao, votre avis s’il vous plaît!) mais en tout cas mon ket et moi on a adoré ces gnocchis ratés!!! A refaire sans tarder :-)

PS: note à moi-même: j'ai cuit mon potimarron entier au four en pensant assécher la chair de cette façon. En le coupant, une grande quantité de iquide était restée prisonnière dans le légume. Je me demande si paradoxalement la chair n'aurait pas été plus sèche en cuisant (comme Aline le préconise) à l'eau ou à la vapeur... à tester, et en attendant n'hésite pas à commenter si tu en sais plus sur le sujet!

Ingrédients:
Un potimarron (pour 600g de chair cuite et égouttée)
60g de farine de riz (blanche, en épicerie asiatique)
60g de fécule de pomme de terre
150g de farine blanche bio
2 càc rases de sel fumé (ou pas)
2 oignons jeunes (le vert et vert tendre uniquement)
1 càs d’oignons frits (optionnel, mais c’est vraiment très bon!)
250g de sauce tomate maison
2 càs de crème liquide
Huile de pépins de courge grillés pour la finition (une autre huile sur le même thème fera l’affaire)
Huile d’olive
Poivre

Préparation:
Cuire le potimarron entier avec la peau, à 190°, une heure au four.
Dès la sortie du four, le couper en deux, le retourner sur une grille et le laisser égoutter et refroidir.

Gnocchi-Potimarron-2  Gnocchi-Potimarron-4  Gnocchi-Potimarron-7

Une fois refroidi, récupérer la chair (en éliminant peau et pépins) à l’aide d’une cuillère (avec les doigts ça va tout seul aussi).
Hacher finement le vert des jeunes oignons (jusqu’au vert tendre); réserver une petite quantité pour la décoration des assiettes.

Gnocchi-Potimarron-9  Gnocchi-Potimarron-11  Gnocchi-Potimarron-12

Ecraser la chair de potimarron à la fourchette. Incorporer les farines petit à petit, ainsi que le sel, les oignons frits, et les jeunes oignons hachés. Poivrer. Bien incorporer le tout en une pâte très souple et homogène.

Faire bouillir une grande quantité d’eau salée.
Chauffer la sauce tomate avec la crème, mixer finement, réserver au chaud.

Gnocchi-Potimarron-17  Gnocchi-Potimarron-20  Gnocchi-Potimarron-22

A l’aide de deux cuillères à café, former des quenelles de pâte et les laisser glisser dans l’eau frémissante (hélas pas de photo de cette étape…). Après quelques longues secondes elles remontent en surface. Laisser encore cuire quelques secondes et les récupérer (cinq par cinq par exemple) avec une écumoire. Rincer à l’eau froide et égoutter.

Dans une poêle bien chaude et huilée, faire griller les gnocchis quelques instants.

Gnocchi-Potimarron-26  Gnocchi-Potimarron-29  Gnocchi-Potimarron-33

Servir sur assiettes chaudes avec le sauce, des oignons jeunes hachés, et un filet d’huile de pépins de courge grillés.

Gnocchi-Potimarron-48  Gnocchi-Potimarron-37
Crédit photo ci-dessus: Natan ;-)

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 octobre 2015

Gnocchi au curry Black Pearl, beurre aux feuilles de curry

Black_Gnocchi-18-2

Je suis fasciné par le Curry Black Pearl de Thiercelin, subtil en goût et à la belle robe noire profonde! Après avoir coloré mes pain à hamburger (ICI), je me suis lancé dans les gnocchis aux accent indiens: les célèbres gnocchi au beurre de sauge revisités en cailloux noirs au curry et beurre de feuilles de curry! Un délice, tout simple, fondant, juste épicé comme il faut, et assez surprenant au niveau de la couleur évidemment!

On trouve les feuilles de curry fraiche en épicerie indienne, et elles peuvent facilement être congelées. Les miennes je les ai cueillies moi-même lors de mon dernier voyage à Hyderabad (c’est chic non?!).

CasilleroBlanc


Je profite de ce billet pour inaugurer une collaboration avec les conseillers vin de Delhaize, à qui je demande un conseil d'accord mets-vin pour certaines recettes.
C’est un vin que je connais bien et que j’apprécie qui pourra accompagner cette recette épicée: le Casillero Del Diablo Viognier est issu d’un cépage très aromatisé qui se marie très bien avec les repas asiatiques ou à base de curry.

 

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes):
700g de pommes de terre farineuses (vieilles de préférence)
300g (environ) de farine blanche bio
1 oeuf bio
1,5 càs de Curry Thiercelin Black Pearl
100g de beurre frais
1 poignée de feuilles de curry fraiches ou surgelées  (en épicerie indienne)
Sel, poivre
Fleur de sel pour le service

Préparation:

Cuire les pommes de terre en chemise au four à 200° 45 minutes environ. Une pointe de couteau doit les transpercer sans marquer de résistance.
Couper les pommes de terre en deux dans la longueur et les laisser refroidir et s’assécher encore, face coupée vers le haut.
Gratter la chair pour la détacher de la peau. Passer la chair des pommes de terre au tamis. Répartir sur le plan de travail légèrement fariné.

Black_Gnocchi-1  Black_Gnocchi-3  Black_Gnocchi-4  Black_Gnocchi-5 Black_Gnocchi-6  Black_Gnocchi-7  Black_Gnocchi-8  Black_Gnocchi-9

Battre oeuf avec le curry. Saler et poivrer.
Verser l’oeuf sur la chair de pomme de terre, saupoudrer une fine couche de farine, 1 càc de sel, et incorporer à l’aide d’une corne à pâtisserie.
Incorporer petit-à-petit de la farine, par petites quantités, en formant peu à peu une pâte non collante. Lorsque la pâte ne colle presque plus, former une boule, filmer et laisser reposer 20 minutes.

Black_Gnocchi-10  Black_Gnocchi-11  Black_Gnocchi-16  Black_Gnocchi-13    

Fariner le plan de travail et former des boudins de pâte d’environ 1,5cm de diamètre. Couper les boudins en sections de 2cm. Pour un effet ‘gnocchi’ garanti, strier chaque gnocchi en le faisant rouler sur le dos d’une fourchette.

GnocchiPesto  Black_Gnocchi-14

Faire fondre 100 g de beurre, éventuellement le clarifier (enlever l’écume et le dépôt blanc) et y jeter les feuilles de curry. Laisser infuser 1/4 heure au moins.

Pendant ce temps, cuire les gnocchi dans une grande quantité d’eau salée jusqu’à ce qu’ils remontent en surface.

Servir les gnocchis enrobés de beurre aux feuilles de curry, saler à la fleur de sel.

Black_Gnocchi-18  Black_Gnocchi-22

 Retrouvez et LIKEZ la page Facebook de Cook’n’Roll: facebook24

Posté par gbogaert à 13:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
17 juillet 2012

Gnocchi al pesto Genovese

GnocchiPestoBasilic-65-2

Voilà une autre technique de réalisation de la pâte à gnocchis, pratiquée à l’Académie Italienne de Mmmmh! avec Sergio, et qui me plait beaucoup avec un résultat excellent: on écrase les patates à même le plan de travail, et on construit la pâte en y ajoutant la farine petit-à-petit; très ludique!
Je maitrise enfin le façonnage de ces pâtes, qui m’avait posé problème lors de la réalisation de gnocchis au beurre de sauge et asperges sauvages, et je propose de vous montrer ça en images!
Un point important également réside dans la qualité de la pomme de terre: celle-ci doit être peu chargée en eau, pleine d’amidon, on préfèrera dès lors des variétés farineuses (bintjes par exemple), et plutôt vieilles. Je privilégie la cuisson au four en chemise, afin de limiter encore l’humidité du féculent.

Pour les accompagner, un délicieux pesto alla Genovese! Le petit truc ici consiste à diluer le pesto avec un peu d’eau de cuisson des pâtes dans le plat qui accueillera ces dernières, afin de former une sauce onctueuse qui viendra parfaitement enrober les gnocchis… un délice!
Les ingrédients du pesto peuvent être déclinés de multiple façon: mélange parmesan et pecorino pour le fromage, roquette à la place du basilic, tomates confites pour un pesto rouge, noix en replacement des pignons, etc… Perso, j’ai mixé le pesto au basilic avec des tomates confites pour sublimer des penne… terrible!

Et si vous avez des haricots sous la main, n’hésitez pas à en faire cuire quelques-uns dans l’eau des pâtes pour ajouter une touche de croquant à ce plat simple et succulent!

A noter également que la pâte à gnocchi se congèle très bien (testé et approuvé!) - elle ne se conserve pas bien du tout au frigo par contre - et que le pesto tient également quelques jours au frigo, couvert d’une fine couche d’huile d’olive!

Ingrédients (pour 4 personnes):
- 400g de pommes de terres farineuses, vieilles de préférence
- 400g de farine (environ)
- 1 oeuf

- 1 bouquet de basilic
- 100g de pignons de pin
- 100g de Parmesan râpé minute
- 1 petite gousse d’ail
- Huile d’olive
- Sel et poivre

Préparation:
Le pesto:
Au mortier ou robot-coupe, mixer le basilic, l’ail, les pignons, et le parmesan râpé.
Ajouter l’huile d’olive en filet petit-à-petit afin d’obtenir une pâte épaisse et onctueuse. Veiller à mixer par à-coups afin de ne pas trop faire chauffer l’ensemble. Poivrer. Réserver.

GnocchiPestoBasilic-4 GnocchiPestoBasilic-10

Les gnocchi:
Cuire les pommes de terre en chemise au four à 200° pendant une bonne demi-heure jusqu’à ce qu’elles soient bien cuites (un couteau passe aisément au travers).
Laisser un peu refroidir, et peler les pommes de terre.
Disposer la chair sur le plan de travail. Ecraser au presse-purée. Faire un puits. Y casser un œuf, et le mêler à la purée.
Ajouter progressivement de la farine tout en travaillant la pâte, au presse-purée d’abord, avec les mains ensuite. Poivrer.
Pétrir la pâte en ajoutant de la farine jusqu’à ce qu’elle ne soit plus collante et qu’on puisse former une belle boule.
Il est important d’incorporer suffisamment de farine pour que le gnocchi ne se défasse pas à la cuisson; mieux vaut trop que trop peu de farine, et je conseille de tester une petite boule de pâte dans l’eau bouillante afin de vérifier qu’elle cuit à bonne consistance.

GnocchiPestoBasilic-17GnocchiPestoBasilic-19GnocchiPestoBasilic-21GnocchiPestoBasilic-34GnocchiPestoBasilic-24GnocchiPestoBasilic-28GnocchiPestoBasilic-30

Prélever une boule de pâte et former un fin boudin (environ 1,5cm de diamètre) entre les doigts. Couper ce boudin en tronçons de 2cm. Fariner.
Chaque gnocchi peut alors être façonné sur une fourchette afin de lui donner une forme arrondie et striée caractéristique, qui aidera de surcroit à accrocher la sauce:
Poser le gnocchi sur la partie supérieur d’une fourchette retournée sur le plan de travail. Poser le pouce sur le gnocchi et le faire glisser en tournant sur lui même vers le bas des dents de la fourchette. Ce faisant, exercer une pression modérée mais régulière afin de faire ‘rouler’ la boule de pâte sur elle-même et de lui imprimer la trace des dents de la fourchette.
Une petite variante consiste à rouler le tronçon de pâte en petite boule avant de le passer sur la fourchette, pour un gnocchi plus arrondi (ovale) du plus bel effet ;-)
Fariner.

GnocchiPesto

GnocchiPestoBasilic-51-2GnocchiPestoBasilic-55-2

Faire chauffer à frémissement une grande quantité d’eau; saler à l’ébullition (10g par litres).

Plonger les gnocchi dans l’eau frémissante. Mélanger très délicatement pour éviter qu’ils ne collent au fond de la casserole. Lorsqu’ils remontent à la surface, les récupérer avec une écumoire.

Dans le plat de service, déposer deux belles càs de pesto. Ajouter 1/4 louche (plus ou moins) d’eau de cuisson des pâtes et mélanger de façon à réaliser une sauce liquide et onctueuse.
Ajouter les gnocchi (et éventuellement des haricots verts), mélanger délicatement et …. buon appetito!

GnocchiPestoBasilic-70 GnocchiPestoBasilic-72 GnocchiPestoBasilic-68-2

Posté par gbogaert à 18:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
22 juin 2012

Gnocchi au beurre de sauge et asperges sauvages

GnocchiBeurreSauge-32

Une recette simple ramenée d’un atelier culinaire C’est Moi Qui Cuisine. Simple d’apparence, mais les gnocchis maison demandent quand même un petit coup de main pour leur donner une belle forme arrondie et striée… à travailler, donc!
Peu importe la forme néanmoins, avec un simple beurre infusé à la sauge et quelques asperges sauvages (c’est de saison!), c’est juste divin!

Ingrédients (pour 4 personnes):
Pour les gnocchis:
500g de pommes de terre farineuses (à purée)
200g de farine + un peu pour fariner
1 œuf
40g de beurre à température ambiante
2 càs de parmesan
Sel, muscade, poivre

Pour le beurre de sauge:
50g de beurre
5-6 belles feuilles de sauge fraiche
Sel et poivre

Pour les asperges:
200g d’asperges sauvages
30g de beurre
Sel et poivre

Préparation:
Peler les pommes de terre et les cuire à l’eau bouillante.
Profiter de l’eau pour cuire les asperges 3 minutes à l’eau avant de les plonger dans un bain d’eau glacée. Bien égoutter et réserver sur un linge.

Emincer la sauge finement après en avoir retiré la nervure centrale.
Faire fondre 50 g de beurre, éventuellement le clarifier (enlever l’écume et le dépôt blanc) et y jeter la sauge finement émincée. Laisser infuser 1/4 heure au moins.

GnocchiBeurreSauge-20 GnocchiBeurreSauge-22 GnocchiBeurreSauge-24

Quand les pommes de terres sont bien cuites, les réduire en purée au passe-légumes ou au presse-purée et tamis (il faut éviter les grumeaux!).
Ajouter 40g de beurre en dés et bien mélanger.
Ajouter un œuf, une càc de sel, quelques tours de moulin à poivre et à muscade.
Incorporer la farine petit à petit jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse et se détache des bords du bol (du robot).

Fariner le plan de travail et former des boudins de pâte d’environ 1,5cm de diamètre. Couper les boudins en sections de 2cm et les déposer sur un linge fariné 
Pour un effet ‘gnocchi’ garanti, strier chaque gnocchi en le faisant rouler sur le dos d’une fourchette. Rester calme!

GnocchiBeurreSauge-26 GnocchiBeurreSauge-29 GnocchiBeurreSauge-34

Cuire les pâtes dans une grande quantité d’eau salée jusqu’à ce qu’elles remontent en surface.
Pendant ce temps, faire revenir les asperges dans 30g de beurre à feu moyen. Saler et poivrer.

Réchauffer le beurre infusé à la sauge.

Servir les gnocchis parsemés de beurre de sauge et de copeaux de parmesan, accompagnés des asperges, un tour de moulin à poivre, fleur de sel.

Lors de notre atelier, Sandro avait encore complété le plat d'une écume de parmesan:
60g de parmesan fraîchement râpé, sur lesquels on verse un mélange de 120ml de lait et 60ml de crème chauds. Poivrer, mixer, filtrer; puis mixer à nouveau en surface pour former une mousse qu'on posera délicatement sur les gnocchis ;-)