05 février 2017

Gua Bao - Pork buns comme chez Umamido

PorkBuns-10

... Trois and plus tard... Umamido fête sa troisème bougie et l'ouverture imminente de sa cinquième adresse!!! Les pork buns y sont toujours aussi succulents, et l'occasion était rêvée de vous rapppeler cette recette publiée en 2013!
Enjoy :-)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[2013] J’ai découvert ces sandwich à la mode asiatique chez Umamido, un tout nouveau restaurant asiatique à Bruxelles, dont je vous parlais dans ce billet. Les pork buns d’Umamido m’avaient enchanté les papilles, et je n’avais depuis cette découverte plus qu’une idée en tête: refaire ces buns à la maison! Check! Je connaissais déjà cette pâte légèrement sucrée et cuite à la vapeur, utilisée dans les Banh Bao dont je raffole. Il ne me restait plus qu’à cuire de belles tranches de lard au four, suffisamment longtemps et à température modérée pour le rendre fondant et légèrement caramélisé… un délice.
Voilà donc une version de sandwich très originale et pleine de saveur asiatiques!

Ingrédients (pour environ 8 buns):
8 tranches de lard de ferme, de 1cm d’épaisseur
1 càs de vinaigre de riz
2 càs de Mirin
2 càs de sauce soja
1 concombre
3 jeunes oignons
Sauce sweet chili
Sauce Hoi Sin
Pour les buns vapeur:
400g de farine à Banh Bao (en épicerie asiatique)
1 sachet de levure sèche (fournie en général avec la farine à Banh Bao)
200ml de lait
90g de sucre en poudre
1 càs de graisse de porc ou à défaut huile de sésame (non grillé)
1 càs de vinaigre blanc (facultatif)

Préparation:
Faire mariner les tranches de lard dans le mélange de soja, mirin, et vinaigre de riz, pendant 12 heures au moins.
Bien égoutter les tranches. Les cuire 2 heures dans un four à 130°, couvertes (papier alu par exemple), en les tournant régulièrement.

PorkBuns-1   PorkBuns-2   PorkBuns-3

Couper le concombre en très fines lamelles, arroser de sauce sweet chili, mélanger et laisser mariner.
Emincer finement les jeunes oignons (blanc et vert).

Préparer la pâte: fouetter le sucre, la levure, et le lait jusqu’à parfait dissolution. Laisser reposer 5 minutes.
Faire un puits avec la farine et y verser le liquide. Pétrir (à la main ou au robot) 10 minutes. Ajouter une càs de gras de porc (récupéré par exemple de la cuisson du lard!). Pétrir 10 minutes supplémentaires.
Couvrir le récipient, et laisser pousser la pâte dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle double de volume (environ 45 minutes).

Dégazer la pâte et rouler en un boudin de 5cm d’épaisseur. Couper des pâtons de la taille d’une balle de golf. Bouler les pâtons et les laisser pousser sous un linge humide dans un endroit chaud pendant 30 minutes.

PorkBuns-4   PorkBuns-5   PorkBuns-6

Etaler les boules de pâtes en ovales de 10*15cm. Huiler la face supérieure et replier la crêpe en deux sur elle-même. Poser à nouveau sous un linge humide dans un endroit chaud et laisser pousser 20 minutes.

Poser les crêpes de pâte sur des carrés de papier sulfurisé et cuire au au cuit-vapeur ou dans un panier en bambou pendant 13 à 15 minutes, en ayant pris soin d’additionner l’eau d’une càs de vinaigre (pour garder les buns bien blancs).

Monter les buns: répartir un filet de sauce Hoi Sin sur la surface intérieure du bun, poser une tranche de lard (dégraissé), des lamelles de concombre, un peu de sauce sweet chili, et parsemer de jeunes oignons  hachés avant de refermer le bun sur lui-même.

 

PorkBuns-8   PorkBuns-9   PorkBuns-10

Retrouvez Cook’n’Roll sur… Cook'n'Roll sur Google+Cook'n'Roll sur Google+Hellocoton52cuisicook52Blog-Appétit.com


01 octobre 2016

Gambas sauce Hoisin

Gambas_Hoisin-22

Une amie très chère (je chéri mes amies gastronomes!) m’a fait découvrir récemment l’unique élevage de gambas belge, Eric’s Gambas, situé à quelques dizaines de kilomètres au nord de Bruxelles.

A Ternat, Eric De Muylder, bio-ingénieur à la tête d’une société de production de nourriture pour crustacés, s’est lancé depuis un an dans l’élevage – durable, écologique, et sans antibiotiques - de gambas. Les larves proviennent de Floride et sont élevées durant sept mois environ dans les grands bassins chauffés (à 27°) du hangar tropical  jouxtant la maison familiale. Après quelques semaines passées dans les petites ‘piscines’ de la nurseries, les crustacés passent encore six mois dans de grands bassins chauffés pour atteindre une taille et un poids optimal (30g environ). L’eau de ces bassins est filtrée et réutilisée grâce à un ingénieux système mis au point par Eric et lui assurant une consommation d’eau minimale et un élevage qui se veut durable.
Deux fois par semaine, à heures précises, on peut se rendre sur place pour prendre livraison de gambas ultra-fraiches: j’ai accompagné l’épouse d’Eric le long des bassins pour pêcher mon kilo et demi de gambas jumbo (20 à 30g par pièce, 50 à 60 pièces par kilo, €40 le kilo), qui est de suite déposé dans une eau glacée afin d’endormir (définitivement) les crustacés. Ils sont ensuite pesés et stockés dans des petits seaux avec une belle couche de glace.

A peine rentré j’étais impatient de les déguster. Crues d’abord, en carpaccio avec une goutte d’huile de colza au citron et une pincée de fleur de sel. La carapace est fine et translucide. La texture est incroyablement ferme et offre une mâche vraiment très agréable. Le gout est fin et délicat, un régal.
Une cuisson à la plancha, là encore simplement agrémentées de sel, huile et zeste de citron, développe les arômes caractéristiques et plus forts de crevette, toujours avec une chair nette, ferme, d’une incroyable fraicheur.

Je vous parlerai encore bientôt d’une cuisson en papillote avec un beurre aux zestes de citron qui a fini de nous régaler et de nous convaincre de la qualité de ce produits. Mais pour l’heure c’est en mode asiatique que je vous propose de cuisiner ce délicieux produit, sautées avec de l’ognon rouge dans une sauce au soja et hoisin; une valeur sure, un régal!

Note: j’ai mis sous vide et congelé une partie de ma ‘pêche’; après un retour à température dans un bain d’eau tiède, les gambas sont toujours aussi bonnes, texture parfaite, gout délicat…

Toutes les infos sur les gambas dEric sont ici: http://www.ericsgambas.be/

Breaking news: les gambas d'Eric sont déosrmais disponibles chez EfarmZ :-)

Ingrédients (pour 3-4 personnes):
500g de gambas
1/2 càc d’huile de sésame grillé (optionnel)
3 càs de sauce soja
2 oignons rouges
1 càs de vin de riz chinois (optionnel)
2 càs d’huile de cuisson (colza, arachides)
1/2 càc de pâte d’ail (ou une petite gousse d’ail râpé fin)
1/2 càc de pâte de gingembre (ou 1/2cm de gingembre râpé fin)
4 càs de sauce Hoisin - en épicerie asiatique
Riz thai

Préparation:
Enlever la carapace des gambas (totalement ou en laissant la queue).
Faire mariner 30 minutes  avec 3 càs de sauce soja, et 1/2 càc d’huile de sésame grillé.

Dans un wok, faire chauffer 2 càs d’huile de cuisson . Peler et couper les ognons en cubes de 1cm. Faire sauter les ognons 3-4 minutes dans le wok bien chaud avec l’ail et le gingembre. Ajouter le vin de riz, mélanger.
Ajouter les gambas avec la sauce soja. Faire sauter sur feu vif.

Gambas_Hoisin-3  Gambas_Hoisin-6  Gambas_Hoisin-4

Quand les gambas ont pris une couleur rouge sur toutes les faces, verser 3-4 càs de sauce hoisin diluée dans 1 càs d’eau tiède, dans le wok. Bien mélanger et laisser encore cuire deux minutes à couvert jusqu’à ce que la sauce nappe les gambas.

Gambas_Hoisin-7  Gambas_Hoisin-9  Gambas_Hoisin-10

Servir sur un bol de riz. On peut parsemer de jeunes ognons émincés et accompagner éventuellement de crudités à l’asiatique ou comme ici de poireaux sautés au soja.

Gambas_Hoisin-17  Gambas_Hoisin-18

 Retrouvez et LIKEZ la page Facebook de Cook’n’Roll:  facebook21

Posté par gbogaert à 13:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 mars 2016

Boeuf sauté sauce Hoisin

Boeuf_Hoisin-26

Voilà un plat d’inspiration chinoise très rapide et facile à préparer, et dont Madame Ciao m’avait servi une version aux gambas absolument succulente. J’ai combiné ses ingrédients avec le bon bœuf de la ferme Koedalhof (de la ferme à l’assiette, j’adore!), pour un petit plat vite fait en rentrant du boulot, et un régal avec un bol de riz asiatique!

Ingrédients (pour 2 personnes):
300g de bœuf (steak, rumsteak)
1 oignon
1 càc d’huile de sésame grillé
1,5 càs d’huile de cuisson (colza, arachides)
3 càs de sauce soja
2 càs de sauce Hoisin - en épicerie asiatique
2-3 jeunes oignons
Riz thai

Préparation:
Couper le bœuf en bandes de 5cm, 4mm d’épaisseur (on peu congeler la viande 40 minutes pour faciliter la découpe).
Faire mariner 1 heure avec 3 càs de sauce soja, 1/2 oignon jeune émincé, 1/2 càc d’huile de sésame grillé.

Boeuf_Hoisin-1  Boeuf_Hoisin-5  Boeuf_Hoisin-6  Boeuf_Hoisin-10

Dans un wok, faire chauffer 1,5 càs d’huile de cuisson et 1/2 càc d’huile de sésame grillé. Peler et couper l’oignon en cubes de 1cm.
Faire sauter les oignons 3-4 minutes dans le wok bien chaud.
Ajouter la viande égouttée (garder la marinade). Faire sauter sur feu vif.

Boeuf_Hoisin-13  Boeuf_Hoisin-14  Boeuf_Hoisin-16  Boeuf_Hoisin-18
Quand la viande est bien saisie, mélanger 2 càs de sauce Hoisin à 2 càs de marinade et verser dans le wok. Mélanger avec la viande et l’oignon et laisser encore cuire et réduire jusqu’à ce que la sauce nappe la viande.

Servir sur un bol de riz, parsemer de jeunes oignons émincés et accompagner éventuellement de crudités à l’asiatique.

Boeuf_Hoisin-22  Boeuf_Hoisin-23

 Suivez Cook’n’Roll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,