14 novembre 2017

Arancini au potimarron et queue de boeuf au porto

Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-22-2

Il me restait du délicieux risotto aux potimarron (du jardin) de Miss Pimprenelle, et cet effiloché de queue de boeuf au porto… l’occasion rêvée de marier ces délices en de jolis arancini très, très gourmands!

Ingrédients (pour 7-8 gros arancini):
Pour le risotto:
300g de riz à risotto
2 oignons rouges
30g de beurre
10cl de vin blanc sec
35g de parmesan
1 petit potimarron bio (du jardin)
2 litres de bouillon de légume (maison!)
QS farine
2-3 blancs d’oeufs
QS chapelure (maison c’est mieux et tellement simple - recette ici!) - idéalement en deux moutures
Sel et poivre du moulin

Pour l’effiloché de queue de boeuf (1/2 de la quantité suffit)
2 kg de queue de boeuf (avec les os) - lavés
500ml de Porto Graham’s Six Grapes
Eau à niveau
2 oignons rouges
2 carottes
2 gousses d’ail
1 vert de Poireau
3 feuilles de laurier
1 branche de thym
3-4 feuilles de sauge (séchées)
3 cm de gingembre
30g de beurre
sel et poivre du moulin

Pour accompagner:
Huile de friture
Champignons de Paris, trompettes de la mort réhydratées, beurre, persil haché

Préparation:
Préparer la queue de boeuf:
Préchauffer le four à 110°
Laver les os sous l’eau courante.
Tailler les oignons,ail, et carottes en petit dés, le poireau en morceaux grossiers, le gingembre en deux.

Raviole-Queau-Boeuf-Porto-4_thumb  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-7_thumb  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-10_thumb
Dans une cocotte, faire revenir les oignons, ail, et légumes quelques minutes dans le beurre, sans colorer. Ajouter les os et faire dorer sur feu plus vif.
Mouiller avec le porto, puis avec de l’eau à hauteur.
Porter la préparation à frémissement. Ajouter thym, laurier, sauge, et gingembre. Saler et poivrer.

Raviole-Queau-Boeuf-Porto-15_thumb1  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-23_thumb3  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-34_thumb3

Enfourner pour 5 à 7 heures au four à 110°.

Sortir les os et la viande qui se serait détachée. Laisser refroidir, détacher la viande puis l’effilocher du bout des doigts ou à l’aide de deux fourchettes. Réserver.

 Raviole-Queau-Boeuf-Porto-52_thumb3  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-54_thumb3  Raviole-Queau-Boeuf-Porto-56_thumb3

Préparer le risotto (selon la recette de Pimprenelle):
Epépiner le potimarron, le couper en cubes et le cuire une bonne vingtaine de minutes au four (180°) avec un fiet d’huile, sel, et poivre. Mixer finement en une crème. Allonger avec un peu de bouillon si nécessaire. Saler et poivrer.
Réchauffer le bouillon et la crème de potimarron.

Dans une casserole (ou une superbe risottiera!), faire fondre les oignons émincés dans le beurre, à feu doux-moyen. Quand ils sont translucides, ajouter le riz et mélanger pour bine l’enrober de matière grasse. Laisser toaster quelques instants.
Déglacer au vin blanc. Bien mélanger
Verser successivement trois belles louches de bouillon dans le riz, sur feu moyen, et laisser absorber. Ajouter la moitié de la crème de potimarron. Continuer la cuisson en ajoutant le bouillon et un peu de crème de potimarron au riz, en mélangeant constamment, en rajoutant le liquide dès absorption et évaporation de la louche précédente. Tester la cuisson du riz qui doit être cuit, légèrement ferme, et sans point blanc au cœur du grain (18 minutes de cuisson au total, environ!).

Couper le feu. Ajouter le parmesan râpé et mélanger. Couvrir deux minutes.
Déguster (un peu) et laisser le reste refroidir (quelques heures au frigo si possible).

Former les arancini:
Humidifier ses mains. Prendre une poignée de risotto et former une boule. Creuser la boule avec le pouce. Poser une càs d’effiloché de queue de boeuf. Rabattre les bords du cercle de risotto sur la viande et reformer une boule. Bien la compacter dans les mains humides. Recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients. Réserver au frais (une heure).

Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-1  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-3  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-4

Battre les blancs d’oeufs.
Rouler les arancini dans la farine. Tapoter pour enlever l’excédent. Rouler dans l’oeuf. Rouler dans la chapelure (mouture fine). Idéalement, repasser dans l’oeuf puis dans la chapelure mouture épaisse pour rajouter du croquant.
Réserver au frais.

Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-5  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-11  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-9

Cuire les arancini dans un bain d’huile à 180° jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et la croûte rigide. Egoutter sur un papier absorbant.
Servir bien chaud avec par exemple une poêlée de champignons et un verre de Six Grapes ou de Graham's LBV.

Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-15  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-19  Arancini-Potimarron-queau-boeuf-porto-22

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook212

 

Posté par gbogaert à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

08 septembre 2017

Crème de poivrons et noix de cajou

Dip-poivron-cajou-16

Diane Roba a animé ce weekend un atelier ‘tartinades végétales’ chez Peas&Love, le potager urbain dans lequel je loue une petite parcelle. Dans le cadre de son projet Pimprenelle, Diane met au point des recettes saines, souvent ‘vives’ et équilibrées. Lors de cet atelier elle nous a donné les bases pour réaliser une infinité de pâtes, ‘dips’ et tartinades à base de légumes (souvent cuits à la vapeur), d’oléagineux (trempés pour les faire légèrement germer et démultiplier ainsi leurs propriétés nutritives), et agrémentés d’ail, huiles, graines, et herbes dont notre potager regorge en cette saison!

PeasLove-Pimprenelle-16_thumb5  PeasLove-Pimprenelle-7_thumb1  PeasLove-Pimprenelle-12_thumb1PeasLove-Pimprenelle-13_thumb  PeasLove-Pimprenelle-14_thumb  PeasLove-Pimprenelle-15_thumb  PeasLove-Pimprenelle-23_thumb
PeasLove-Pimprenelle-24_thumb  PeasLove-Pimprenelle-33_thumb  PeasLove-Pimprenelle-20_thumb  PeasLove-Pimprenelle-41_thumb

Ma tartinade aux haricots blancs, courgettes et menthe était très sympa, j’ai rapidement mis en pratique les conseils de Diane à la maison… et je suis ravi du résultat: poivrons, cajou et piment doux fumé, la combinaison ne pouvait que fonctionner! Un délice avec des morceaux de tortilla grillée, un pain de campagne toasté, ou ces incroyable gressins aux olives Kalamata et avoine de Kalyos (une tuerie!!).

 Ingrédients:
2 poivrons rouge
1/2 oignon (rouge)
1 belle gousse d’ail
3 càs d’huile d’olive
200g de noix de cajou bio
1/2 càc de Pimentón de la Vera (piment doux fumé)
1 càs de fromage frais (type Madame Loïc)
1 càc de vinaigre de Xéres (optionnel)
1 càc de sel

Préparation:
Avant tout, faire tremper les noix de cajou dans de l’eau fraiche. Quatre heures au moins, une nuit idéalement (on peut ensuite les égoutter et les garder quelques jours au frigo dans une boite hermétique).
Emincer l’oignon. Epépiner les poivrons et les tailler en lamelles.

Dip-poivron-cajou-1  Dip-poivron-cajou-3  Dip-poivron-cajou-4  Dip-poivron-cajou-6

Dans un poêlon à fond épais, faire revenir l’oignon et 3/4 de la gousse d’ail dans l’huile d’olive, puis ajouter les lamelles de poivron. Cuire quelques minutes à feu vif en remuant, puis baisser le feu et laisser compoter à couvert une vingtaine de minutes jusqu’à ce que les poivrons soient bien tendres.

Dip-poivron-cajou-8_thumb1  Dip-poivron-cajou-11_thumb1  Dip-poivron-cajou-13_thumb1  Dip-poivron-cajou-14_thumb1

Dans un blender puissant, déposer les poivrons égouttés, les noix de cajou égouttées, 1/4 de gousse d’ail restant, le piment en poudre, 1 càs de fromage frais, le vinaigre, et le sel. Mixer à vitesse rapide en rabattant la masse vers les lames du Vitamix avec un poussoir, jusqu’à obtenir une pâte lisse et crémeuse.  Rectifier l’assaisonnement.

Servir sans attendre avec un pain croustillant!

Dip-poivron-cajou-18_thumb1  Dip-poivron-cajou-22_thumb1