05 août 2017

Soupe crue-chaude au curry vert - Vitamix

Soupe-crue-coco-curry-vitamix-32

Aujourd’hui je vais te parler du blender que Vitamix m’a offert pour équiper ma cuisine! Il y a des cadeaux qui ne se refusent pas, surtout après avoir pu jauger la qualité du produit lors d’un chouette petit atelier culinaire où j’en ai appris plus sur le Vitamix, et où j’avais été bluffé en particulier, outre par la puissance et la robustesse de l’engin, par la possibilité d’y réaliser des crèmes de fruits glacées ‘minutes’ et des soupes ‘crues mais chaudes’ tout aussi rapidement…

20170728_134106  20170728_152015  20170728_140718  20170728_135713
Vitamix est une société américaine et familiale. Née en 1921, elle ne produit qu’un unique ustensile de cuisine: un blender robuste et puissant (décliné en quelques modèles), fabriqué dans les usines de l’Oregon.

Logo_RGB

La particularité du Vitamix, et sa grande force sur ses concurrents, c’est sa très grande robustesse et la puissance de son moteur. Qu’on mesure déjà par le poids du bloc-moteur et l’apparente robustesse de la machine! Une puissance et une vitesse de rotation impressionnante à vide (près de 400km/h pour 37,000 rpm), qui se maintient lors de la coupe. Une autre caractéristique du Vitamix est que ses lames ne sont pas aiguisées! Dingue non?! Et pourtant, couplé à à une vitesse de rotation élevée, le bord d’attaque plat de la lame permet un ‘éclatement’ des matières mixées plus efficace et régulier. La structure du bol en plastique Tritan ‘propre’ et incassable ajoute la touche finale à la performance de l’engin, assurant une circulation optimale et régulière des aliments mixés, et créant le fameux ‘vortex’ illustré dans le logo de la marque.

20170728_144758  20170728_144811  20170728_150053  20170728_150224

Bon, et en pratique? Impressionnant! Vraiment! On y réalise très facilement des smoothies, des pesto, des ‘laits’ de noix, on y moud ses céréales en farine (de riz, de pois chiches,…); jus, soupes, pâtes, purées, panades, beurres d’oléagineux,… rien ne lui fait peur! On trouve sur la chaîne Youtube une longue sélection de recettes et idée de réalisations culinaires.

En replissant la cuve de fruits congelés ou de glaçons et fruits, on obtient en deux minutes une crème de fruits glacée sans matières grasses et éventuellement sans sucre, minutes! Bluffant!
Mais pas autant que cette soupe réalisée à base de légumes crus, épices, et liquide tempéré: en mixant plus de quatre minutes le mélange chauffe par friction et on obtient une soupe de légumes crus chauffée à la parfaite température de dégustation!

C’est cette dernière recette qui m’avait impressionné lors de la démonstration du Vitamix, et la première que j’ai voulu réaliser au déballage de la machine: soupe crue-chaude aux légumes, coco et curry vert.

Et si d’aventure tu voulais te laisser tenter, Vitamix t’offre 10% de réduction sur leur store online (theblender.be) avec le code COOKNROLL ;-)

Ingrédients:
400ml de lait de coco
100ml de ‘lait’ d’amandes
2 belles tomates bien mûres
100g de chou pointu
2 cm de gingembre
1/3 de bâton de citronnelles (partie charnue)
1 cube de bouillon de légumes bio
1/2 càc de sel
1/2 càs de nuoc mam
1 càs de pâte de curry vert
Coriandre (optionnel)

Préparation:
Soupe-crue-coco-curry-vitamix-3  Soupe-crue-coco-curry-vitamix-11  Soupe-crue-coco-curry-vitamix-16  Soupe-crue-coco-curry-vitamix-21
Disposer tous les ingrédients dans le Vitamix. Fermer le couvercle et mixer en augmentant la vitesse progressivement au maximum. Laisser tourner 5 minutes environ. Voilà!
Rectifier l’assaisonnement et déguster sans attendre!

Soupe-crue-coco-curry-vitamix-29  Soupe-crue-coco-curry-vitamix-41

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

02 mai 2017

Découverte de l'ormeau chez Amen

Amen

Ce midi j’ai été invité à la troisième édition des Forking Experiences, un évènement en petit comité initié par The Fork - le célèbre site de réservation de restaurants en ligne très actif sur Bruxelles - et visant à faire découvrir un des établissements partenaire autour d’un repas à thème, d’une visite des cuisine, ou d’une discussion avec les fournisseurs du restaurant.
Après avoir visité le dessous des cuisines de Bouchery, et les produits japonisants de La Paix, c’est chez Amen que nous nous rendons ce midi.

GRE_0685  GRE_0700  GRE_0675  GRE_0689


L’enseigne de Pascal Devalckeneer (chef doublement étoilé du Châlet de la Forêt**) est dirigée en cuisine par Hadrien Fransoo. Ils sont accompagnés aujourd’hui de Sylvain Huchette, le fournisseur d’ormeaux d’Amen.

GRE_0681  GRE_0701  GRE_0677  20170428_121518

L’ormeau est un mollusque assez impressionnant par sa grande taille, avec une un poids variant de 50g pour les espèces de culture à 250g pour les spécimen sauvages, extrêmement rares. Il est herbivore et on le trouve en plusieurs endroits du monde, dont la Bretagne, ou France Haliotis l’élève en pleine mer, sur base d’algues fraîches, et à base d’essaims produits sur place également. Il faut compter environ 4 années d’élevage pour obtenir un ormeau de 50g prêt à être dégusté!
La ferme de production Haliotis est située dans les Abers, une région de Bretagne offrant une au fraiche tout au long de l’année (16° max) qui limite la prolifération des bactéries nocives au mollusque, mais aussi leur croissance.

20170428_115343  GRE_0691  GRE_0693  GRE_0696

La chair de l’ormeau est ferme et peut être caoutchouteuse, ce qui oblige, pour certaines cuissons, à la battre pour l’attendrir.
Pour nous faire découvrir la finesse de son goût (peu prononcé, iodé, tirant vers la Saint-Jacques), Pascal Devalckeneer et Hadrien Fransoo nous ont proposé un menu en trois services variant les cuissons et les associations.

Cru d’abord, en fines lamelles, simplement réchauffé par un bouillon dashi et accompagné de riz soufflé et grillé; un plat très fin et subtil. où la saveur marine du mollusque se combine parfaitement bouillon aux algues et à la touche grillée et croustillante du riz.
Cuit au beurre ensuite, fondant, et accompagnant des asperges blanches de saison, noisettes croquantes, et jus au corail d’ormeau. Un régal réconfortant!
Saisi à la plancha enfin, pour une note plus grillée, mariée à la note aillée du risotto de pâtes grecques au pesto d’ail des ours.
Pas d’ormeau dans le dessert, mais un riz au lait peu conventionnel garni de sablé au bon goût de noisettes et d’une émulsion à l’orange sanguine ultra-légère.

GRE_0714  GRE_0715  GRE_0721  20170428_141019

Une belle découverte que ce produit, joliment décliné et mis en par la cuisine des chefs d’Amen!
Un mot pour terminer sur la déco du restaurant, qui m’a particulièrement plu: lumineuse, bois et blanc, peu d’artifices, de grands volumes, quelques touches de décoration stylisées et discrètes… on s’y sent bien, et je suis déjà impatient de venir découvrir l’atmosphère du soir de ce bel établissement.

Retrouvez le restaurant Amen sur TheFork.be:
www.thefork.be/restaurant/amen/217681

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

14 février 2014

Coeur moelleux au chocolat et porto

CoeurChocolat-23

Delhaize vient de sortir une gamme de quatre chocolats de dégustation Taste of Inspiration, et pour l’occasion m’a proposé de tester un des mariages du chocolat avec le vin, la bière ou un alcool qu’ils recommandent en cette période de Saint-Valentin!

J’ai opté pour l’accord d’un chocolat issu de fèves trinitario du Costa Rica à 71% de cacao, présentant une légère amertume de cacao corsé, avec un Porto profond et dense, le Graham’s Late Bottle Vintage 2008. L’occasion rêvée de décliner la recette de moelleux au chocolat composé de deux (deux!) ingrédients de Sanghoon Degeimbre, en une petite douceur de Saint-Valentin accompagnée d’une réduction de Porto (et d’une petite verre en sus!).
Recette très simple et rapide donc, mais à réaliser d’une traite pour ne pas voir l’appareil ‘prendre’ dans le siphon (ça sent le vécu, non?!).

Ingrédients (pour 6 petits moelleux au moins):
150g de blanc d’oeuf (environ 5 oeufs)
185g de
chocolat Costa Rica 71%

1 verre de porto Graham’s Late Bottle Vintage 2008
Une noix de beurre, un peu de sucre très fin.

CoeurChocolat-30   CoeurChocolat-9

Préparation:
Faire bouillir le porto dans un petit poêlon, jusqu’à ce qu’il ait réduit de moitié et soit légèrement sirupeux.

Casser le chocolat en morceau et le faire fondre au bain marie jusqu’à ce qu’il soit bien lisse (à environ 50°). Laisser refroidir à +/-30°.
Peser 150g de blanc d’oeuf.

Verser les oeuf sur le chocolat, et mixer de suite au mixer plongeant, en veillant à incorporer un maximum d’air dans la préparation (en mixant en surface).

Verser dans un siphon. Gazer avec une cartouche. Renverser le siphon 5-6 fois.

CoeurChocolat-6   CoeurChocolat-7   CoeurChocolat-8   CoeurChocolat-11

Préchauffer le four à 150°.

Beurrer et sucrer l’intérieur de petits emporte-pièce (5-7cm de diamètre).

Verser la mousse au siphon sur une épaisseur de 1,5cm dans les emporte-pièces, sur une plaque à four garnie d’un silpat ou de papier cuisson. Attention la préparation va gonfler comme un soufflé, d’environ 1,5 fois sa hauteur.

Cuire 4 minutes à 150° (un peu plus si les moules sont grands).

Servir avec la réduction (et un petit verre) de porto :-)

 CoeurChocolat-24   CoeurChocolat-19  

 Retrouvez Cook’n’Roll sur… Cook'n'Roll sur Google+Cook'n'Roll sur Google+Hellocoton52cuisicook52Blog-Appétit.com