14 mai 2017

Tajine de poulet aux courgettes

Tajine_Courgettes-38-4

Un tajine ensoleillé et très parfumé aux épices marocaines et légumes gorgés de soleil, réalisé lors d’un séjour (dans le cuisines) du camp de kite Dreamkite de Dakhla.
Du bonheur!

Ingrédients:
1 petit poulet
2 oignons
3 pommes de terre
1 tomate
2 petites courgette
3 gousses d'ail
2 càc de poivre
2 càc de piment doux en poudre
2 càc de curcuma en poudre
2 càc de gingembre en poudre
1 càc de sel
1/2 bouquet de persil
4 càs d'huile d'olive

Préparation:
Enlever la peau du poulet et le couper en gros morceaux (en laissant les os et carcasse).
Hacher les feuilles de persil.
Peler et presser l'ail.
Peler et hacher grossièrement les oignons.
Tailler les courgettes en bâtons, la tomate en tranches épaisses.
Couper les pommes de terre en quartiers.

Tajine-Courgettes-1 Tajine-Courgettes-6 Tajine-Courgettes-7 Tajine-Courgettes-8
Tajine-Courgettes-9 Tajine-Courgettes-12 Tajine-Courgettes-13 Tajine-Courgettes-16

Mélanger le poulet aux épices, ail, persil haché, et huile.

Dans un plat à tajine supportant la cuisson, poser les oignons, puis le poulet avec sa marinade, puis les quartiers de pommes de terre et courgettes, terminer par les tranches de tomate.

Tajine-Courgettes-3 Tajine-Courgettes-4 Tajine-Courgettes-19 Tajine-Courgettes-18

Couvrir et cuire une petite heure à eu moyen-doux.

Servir avec du pain marocain et harissa.

Suivez Cook’n’Roll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 09:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

11 mai 2017

Citrons confits au sel

CitronsConfitsSel-21-2-2

Réaliser ses citrons confits au sel soi-même c’est trop facile! Il suffit d’un peu de patience pour obtenir de beaux citrons dont l’écorce confite viendra parfumer un tajine ou une farce!
J’ai profité de magnifiques citrons bio proposés par Efarmz pour suivre les bons conseils de Sandro!

Ingrédients:
6 Citrons bio ou non-traités
1 litre d’eau de source
250g de gros sel de mer sans additifs
Un bocal à conserves hermétique et stérilisé (15 minutes au four ou 20 minutes dans de l’eau bouillante)

CitronsConfitsSel-13-2  CitronsConfitsSel-20-2  CitronsConfitsSel-21-3

Préparation:
Laver les citrons et les inciser en croix jusqu’à 2cm de la base.
Disposer du gros sel dans les citrons. Placer les fruits au fond du bocal.
Répartir le reste de gros sel par dessus.
Faire bouillir un litre d’eau et le verser sur les citrons.
Fermer le bocal avec le joint souple.

Patienter 3 semaines, et conserver en cave jusqu'à un an!

Rincer les citrons avant d’en utiliser l’écorce, ou la totalité pour parfumer un tajine.

 

CitronsConfitsSel-20-2

  

Suivez Cook’n’Roll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 12:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 novembre 2016

Couscous comme à Dakhla

Couscous-25-2

On se régale midi et soir de spécialités marocaine au camp de l’UCPA Dakhla Dreamkite, dans le sud du Maroc. Lors de ma précédente visite, outre de longues heures de kite, j’ai passé un bon moment en cuisine avec Hayat, Hanane et Soumia qui ont gentiment partagé leurs recettes de tajines, olives marinées, grillades, crêpes marocaines, et autres salades de légumes confits…

Et puis le vendredi, celui que tout le monde attendait: le couscous! Délicieux avec ses légumes gorgés de soleil, la semoule cuite trois fois à la vapeur, la viande de chameau cuite trèèèèès longtemps, oignons et raisins confits, et une touche de harissa pour réveiller les papilles! Un régal!


Ingrédients:
1Kg de couscous
QS viande à griller ou bouillir (merguez, mouton, poulet, dromadaire, gigot/souris d'agneau, boeuf, ...)
1/4 Potiron
2 Courgette
2 Carotte
3 Tomates
1 beau navet
1/4 chou blanc
2 oignons
3 càc gingembre en poudre
3 càc de sel
2 càc de poivre
1 càc
1/2 bouquet de persil
1 sachet de colorant orange
2 càc de curcuma

Préparation:
Peler et couper les légumes en morceaux. Couvrir d'eau dans une casserole, ajouter les épices et le persil en bouquet ficelé, cuire à petit bouillon 30 à 45 minutes .

Couscous-17  Couscous-3  Couscous-9  Couscous-18

Cuire la viande à la poêle, ou comme ici en casserole à pression (utile pour limiter le temps de cuisson de cette viande de chameau) avec oignons, huile d'olive, sel, poivre, et gingembre.

Mélanger les grains de couscous avec 3-4 càs d'huile d'olive en frottant les grains entre les paumes de façon bien les enduire de matière grasse.

Couscous-4  Couscous-1  Couscous-6  Couscous-5

Cuire une première fois à la vapeur. Quand la vapeur passe au travers de la masse de couscous, transvaser dans un récipient, et asperger de 3-4 càs d'eau fraiche et d'un peu de sel. Laisser reposer 3-4 minutes. Égrener à la fourchette.
Recommencer deux fois (sans sel), ou jusqu'à ce que le couscous soit uniformément cuit et tendre sous la dent.

Poser la viande sur la semoule, couvrir de légumes et du bouillon de cuisson.

Couscous-11  Couscous-12  Couscous-13  Couscous-15

Accompagnement: oignons émincés et raisins secs blonds cuits à feu moyen environ 30 minutes avec cannelle, sucre (très peu), sel, poivre, colorant orange (ou plutôt curcuma).

Couscous-19  Couscous-25  Couscous-23

Suivez CooknRoll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 15:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Tajine de poisson aux olives vertes

Tajine-Poisson-13-2 

La recette d’un autre délicieux tajine découvert lors d’un séjour au camp de kitesurf UCPA Dakhla Dreamkite, dont je vous faisais le récit ici, et que j’avais pu réaliser dans les cuisines du camp avec Hanane, Hayat et Soumia.
Un régal, sain et savoureux, et la découverte également de la cuisson en tajine, très pratique!

Ingrédients:
500g de courbine (maigre) ou thon frais
1/2 citron saumuré (ma recette de citron confit au sel est ici)
50g d'olives vertes dénoyautées
3 pommes de terre
2 carottes
1 poivron vert ou rouge
1 tomate
3 gousses d'ail
1 càc de piment en poudre
1 càc de harissa
2 càc de gingembre en poudre
1 càc de poivre
1 càs de thym séché (appelé zaatar au Maroc)
5 càs d'huile d'olive (marocaine)

Préparation:
Peler et couper les carottes en rondelles.
Tailler les olives en tranches de 4mm.
Presser l'ail.
Trancher les pommes de terre épluchées en quartiers.
Couper le poisson en gros morceaux.
Trancher le poivron et la tomate en rondelles de 0,5cm.
Faire mariner les morceaux de poisson dans le mélange d'ail, huile, épies, et harissa, une dizaine de minutes au moins.

Tajine-Poisson-1  Tajine-Poisson-2  Tajine-Poisson-3

Dans un plat à tajine supportant la cuisson (ou une cocotte avec couvercle), poser les carottes, le poisson, les pommes de terre, les poivrons, les rondelles de tomate, les olives en couches successives. Poser le 1/2 citron par dessus. Arroser avec la marinade du poisson.

Tajine-Poisson-4  Tajine-Poisson-5  Tajine-Poisson-8  Tajine-Poisson-9

Couvrir le plat et mettre sur feu moyen pendant une petite heure.

Tajine-Poisson-11  Tajine-Poisson-10  Tajine-Poisson-12

Servir avec du pain marocain.

Tajine-Poisson-13  Tajine-Poisson-14

 Retrouvez et LIKEZ la page Facebook de Cook’n’Roll:  facebook21

Posté par gbogaert à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 juin 2016

Tajine de kefta de boeuf

Tajine_Kefta-15-2 

Il y a peu, j’ai refait un tout dans le sud du Maroc pour une semaine de Kitesurf à l’UCPA Dakhla Dreamkite, assez similaire à celle que je vous décrivais dans ce billet (ICI), et avec cette fois l’opportunité de faire plus qu’un petit tour en cuisine et de mettre la main à la pâte avec Hanane, Hayat, et Soumia qui m’ont très gentiment transmis les délicieuses recettes qu’elles préparaient pour le camp. A mon tour de vous en faire profiter, après les avoir refaite pour la plupart à la maison et ajusté les quantités!

Ingrédients:
750g de boeuf haché épais
1/2 càc sel
1/2 càc poivre
2 càs de persil haché (optionnel)

750ml de pasata de tomate
1 càc de piment en poudre (doux)
1 càc de gingembre en poudre
1 càc de poivre
1/2 càc de sel
1 sachet de colorant orange (1/4 càc) - optionnel
1/2 càc de curcuma en poudre
2 gousses d'ail pressées
1 bouquet de coriandre haché
3 càs d'huile d'olive
4 oeufs (optionnel)

Préparation:
Assaisonner le bœuf de sel et poivre (et éventuellement persil haché). Former des boulettes de 4cm.
Mélanger les épices avec la sauce tomate.

Tajine-Kefta-1  Tajine-Kefta-2  Tajine-Kefta-3  Tajine-Kefta-4

Tajine-Kefta-5  Tajine-Kefta-6  Tajine-Kefta-8  Tajine-Kefta-9
Poser la sauce au fond d'un plat à tajine supportant la chaleur.
Disposer les boulettes par dessus, puis la coriandre hachée et 4 càs d'huile d'olive.
Cuire dans le plat à tajine couvert, une petite heure à feu moyen.
5 minutes avant la fin de cuisson, on peut casser des œufs dans le plat.

Tajine_Kefta-1  Tajine_Kefta-2  Tajine_Kefta-3  Tajine_Kefta-4

Servir avec du pain marocain, harissa, herbes fraiches en décoration.


Tajine_Kefta-5  Tajine_Kefta-7  Tajine_Kefta-8  Tajine_Kefta-10

Suivez CooknRoll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 19:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06 mars 2016

Maroc - Citytrip à Casablanca et Kitesurf à Dakhla

Dakhla2

Pas de 'grand' voyage pour moi cette année, je cumule plutôt les petites excursions, cette fois plus sportive mais avec toujours cette envie de découvrir - un peu - la gastronomie et la culture culinaire locale!
Au milieu de l'hiver bruxellois, le manque de soleil se fait cruellement sentir, le besoin de chaleur et de lumière devient pressant, je décide de renouer avec une organisation sportive avec laquelle j'ai fait mes tous premiers stages sportifs à l'étranger dès mes 13 ans. Souvenirs incroyables de ces premières libertés à l'UCPA de Rosbras en Bretagne, puis à Bénodet et sur la côte atlantique, des amitiés nouées, de la liberté découverte, de ces énormes Vénus (coquillages) dégustés au cul du bateau, de ma première cuite au Chouchen... L'ambiance 'colo de vacances', le sérieux de l'apprentissage, la qualité du matériel, et la vie en communauté (aaah ces tablées de sportifs affamés) m'avaient particulièrement plu, et j'y suis retourné souvent en stage de cata ou de planche à voile, toujours avec la même satisfaction.

Bref donc, c'est très confiant et joyeux de retrouver cette bonne ambiance que je réserve mon premier séjour UCPA hors de France: direction le Maroc. Le vol Royal Air Maroc fait une halte à Casablanca, j'en profite pour y poser mon sac 24h et aller voir ce qu'on y mange!

Bruxelles-Casa en un peu plus de trois heures, me voilà sorti de la grisaille pour être dès la sortie de l'avion enveloppé d'un voile de chaleur réconfortant! En cette fin de janvier il fait déjà 20-25 bons degrés en journée, et le soleil est éclatant.
Train toutes les heures de l’aéroport vers le centre-ville, easy!

20160129_213637  20160130_074807  20160130_075139  20160130_080754  20160129_213548

Je me pose dans un petit hôtel tout simple aux abords de la vieille ville (Ancienne Medina) à deux pas de la gare de Casa Voyageurs, accueil sympathique, jolis carrelages, belles matières, chambre très simple et balcon surplombant une petite place. La médina est très calme en soirée, je m'aventure dans ses ruelles plus ou moins éclairées, bordées de petits épiciers, de vendeurs de sandwich chauds, quelques petits restaurants. J'avoue ne pas être totalement à l'aise, j'ai connu des endroits plus accueillants. Par l'odeur alléché je m'approche d'un bui-bui au comptoir bien garni de saucisses, viande hachée parfumée aux herbes et épices, quelques abats; mon sandwich à la viande épicée est simple et délicieux, servi avec quelques frites pas mal du tout, je peux rentrer terminer ma soirée à l'hôtel, repu!
20160129_212559  20160129_213038  20160129_211551  20160129_211906  20160129_213310

Levé aux aurores je m'étonne du peu d'activité. L'appel à la prière tonitruant a bien eu lieu vers 6 heures, je n'ai pas l'impression qu'il ait suffit à réveiller la ville!
Petit déjeuner simple mais savoureux dans la grande salle carrelée de l'hôtel, avant de me mettre en route pour découvrir un peu de cette grande ville portuaire. J'ai huit heures devant moi, je pars au hasard des rues, tournant le dos au port industriel.

 DSC07209  20160130_082559  DSC07214

Contraste frappant entre les petites ruelles de la vieille médina et les grands boulevards encore vides bordés de grands bâtiments coloniaux dont le blanc claque au soleil, et traversés pour certain par un tram tout neuf et moderne.

20160130_104853  20160130_105436  20160130_110243  20160130_083431  20160130_084401
Le Marché Central est encore peu animé à cette heure. J'en profite pour faire mes emplettes sans être tiraillé par les vendeurs encore occupés à ranger leur devanture. Les épices sont nombreuses et leurs couleurs éclatent au soleil, bien ordonnées en pyramides dans leurs bacs de bois. Anis, cumin, curcuma, safran, et surtout beaucoup de piments d'un rouge éclatant. Je remplis mon sac, sans oublier une bonne dose de 'tête de magasin', le célèbre mélange d'épices ras-el-hannout qui rassemble les meilleurs épices de chaque commerçant. J'entrevois déjà les tajines et couscous que je cuisinerai à mon retour!

20160130_102046  20160130_083928  20160130_084653  20160130_084729  20160130_102358

Le centre du marché rassemble les poissonniers, ou plutôt les poissonnières, un groupe de femmes de tête, fortes et à la voix puissante, menant leur commerce avec poigne! Les poissons sont magnifiques, joliment installés dans leurs lits de glace, je découvre également l'extrême dextérité d’autres femmes décortiquant les crevettes à une vitesse hallucinante: pas étonnant que nos crevettes grises fassent l'aller-retour pour être déshabillées au Maroc!!!

Passage obligé par la case 'argan', je fais provision d'huile cosmétique et culinaire en espérant avoir su déceler la bonne qualité. Je craque aussi pour un pot d'Amlou, ce mélange d'huile d'argan et miel dont le goût sucré et grillé avait définitivement marqué mes papilles lorsque Sylvie m'en avait ramené de voyage il y a quinze ans... À déguster au doigt, à la cuiller, ou sur une crêpe marocaine, mmmmmmmmh...

De retour dans les rues de Casa, pas particulièrement jolie une fois sorti des quartiers typiques, je m'émerveille quand même des nombreuses fresques urbaines et autres graffitis qui ornent pas mal de murs délabrés; certaines sont de véritables œuvres d'art.

20160130_123321  20160130_123252 

20160130_122310  20160130_133123

Au hasard de mes déambulations je croise d'autres marchés de quartier, plus typiques, installés dans les ruelles et où les locaux s'approvisionnent en poisson découpé à même la charrette, en viandes de mouton, chèvres, bœuf et volailles, et puis en quantités de fruits et légumes qui poussent si facilement au soleil du Maroc.

20160130_122104  20160130_084411  20160130_084435  20160130_102241  20160130_131423

Attiré par de bonnes odeurs de grillades je m'installe autour de l'étal en bois d'un cuisinier: boulettes de sardines, sardines panées et frites, légumes rôtis ou frit, beignets de pommes de terres épicés, salades rafraichissantes de crudités, je déguste un festin de roi avec les doigts et un bon pain marocain, pour quelques euros, dans l'animation du marché, un délice!

20160130_101441  20160130_103456  20160130_123043  20160130_103634  20160130_102610 

Une visite de Casablanca ne serai pas complète sans faire un saut à l'imposante mosquée Hassan II. Située en bord de mer en direction du quartier balnéaire de la Corniche, l'édifice se dresse majestueusement sur une grande esplanade bordée de bâtiments fonctionnels, d'arches travaillées, et d'un hammam public.

DSC07218  DSC07264  DSC07261

20160130_092230  20160130_095226  20160130_090925  20160130_095309  20160130_093744
La visite de la mosquée est un peu chère (120 Dirhams soit environ 12 euros) mais inclut les services d'un guide francophone, et vu le peu de monde ce jour-là, privé en ce qui me concernait! Sympa mais le débit robotique de ses explications manquait certainement de chaleur et de convivialité! L'intérieur de la mosquée n'en est pas moins impressionnant, garni de marbre et de superbes panneaux de bois et de stuc très travaillés, de tapis à prière gigantesques, et de lustres décorés de verre Italien. La visite se termine par un tour au hammam, immense lui aussi, et à la salle des ablutions ou les fidèles se rincent trois fois les bras, jambes, et tête avant la prière.

 DSC07232  DSC07242  DSC07245  DSC07249

 

Je quitte la ville ravi d'en avoir eu un bel avant-goût, impatient de rejoindre Dakhla (45 minutes de train vers l'aéroport - 4 euros, puis deux bonnes heures de vol avec Air Maroc).

20160131_183156 20160201_094943
Arrivée tard dans la soirée à Dakhla. L'équipe de l'UCPA nous attend et nous emmène à l'hôtel Doumss tout proche pour une première réunion de contact et répartition des chambres. L'hôtel, un 'trois étoiles', est triste et peu aménagé, ma chambre, partagée avec Christophe est très petite et à la literie peu confortable... Je ne m'attendais pas au grand luxe non plus, mais à choisir je crois que j'aurais préféré loger sous tente! La nuit sera bonne, le petit déjeuner moyen (mais suffisant à nous retaper), avant de partir vers le camp UCPA-Dreamkite qui se trouve à 20 bonnes minutes, au bord de la baie de Dakhla.

20160202_105820 20160202_113411

20160201_150349 20160202_114809

Le camp est superbe, avec sa grande terrasse de carrelages magnifiquement décorés, un joli bar avec billard, une grande salle de repas et sieste décorée aux couleurs et tissus locaux, et les voileries attenantes. L'espace est très bien aménagé, avec beaucoup de goût, on s'y sent tout de suite très bien!

20160131_135201  20160131_142929  20160201_134040  20160202_112717  20160205_182518
On ne perd pas de temps, le vent est là, les groupes sont déjà formés, en route pour ma (presque) première expérience de kite avec Aziz et ses deux aides de camp! Petit groupe de cinq (puis six), à majorité féminine, ça va aller! Le matériel est de qualité, la baie superbe et surtout en pente très très douce, permettant d'apprendre les pieds dans l'eau sur une très longue distance. Les experts eux partent rapidement plus au large pour bénéficier de conditions exceptionnelles de ce superbe plan d'eau au bord du Sahara.

20160205_182604 20160205_182657

Les journées de cette semaine seront rythmées par le vent, souvent présent en début de semaine, moins ensuite, les délicieux repas préparés sur place avec des produits frais par une équipe de très bonnes cuisinières marocaines, variant les tajines et plats de légumes pour notre plus grand plaisir gourmand. Nous restons sur le camp jusqu'après le repas du soir, après une bonne douche et un petit apéro, pour rentrer selon les humeurs entre dix heures et minuit vers l'hôtel Doumss qui finalement (et c'est mieux ainsi) ne nous servira que de dortoir.

20160201_134842 20160202_132956  20160203_135711 20160205_141203  20160203_144011

J'ai vite pris l'habitude de me passer du petit déjeuner fadasse de l'hôtel pour m'installer de bonne heure à la terrasse d'un bar alentour et y déguster une crêpe marocaine à la Vache Qui Rit et confiture ou une omelette garnie du même fromage et arrosé d'un filet d'huile d'olive très parfumée. Avec un bon café, noir ou plus local au lait et sucré et d'un jus d'orange fraîchement pressé, c'est un régal!

Les conseils et la patience d'Aziz portent vite leurs fruits, et après deux ou trois demi-journées nous arrivons presque tous à manier suffisamment nos ailes pour nous faire tracter, avec ou sans planche aux pieds! Les conditions venteuses se dégraderont malheureusement fort en fin de semaine, il faudra revenir pour consolider notre apprentissage et enfin tirer des bords d'un côté à l'autre de la baie!

DSC07888 DSC07928 DSC07952 

DSC07926  DSC07896  DSC07944  DSC07919  

Les journées déventées et les fins de journées sont mises à profit pour se reposer ou s'adonner à d'autres activités: paddle, surf, wakeboard, cours sur la sécurité, yoga, billard, visite de la ville et de son marché, découverte de la magnifique Dune Blanche, déjeuner de poissons et fruits de mer au parc à huitres Talhamar, délicieux massages à la Maison du Thé, et même pour mon plus grand bonheur un petit cours de cuisine où nous apprendrons à confectionner de délicieuses crêpes marocaines Msemmens dont je vous reparlerai très bientôt sur le blog!

20160204_111813 20160204_111817 20160204_140242 20160204_140636

20160203_103100 20160203_103207 20160203_103609 20160203_120548

 

20160203_195839  20160203_202244  20160204_144239  20160204_154805  20160204_144415

Au final une semaine de vacances très dépaysant, mêlant sport, amitiés, culture, et un peu de gastronomie, dans une belle ambiance dynamique, et permettant de faire le plein de chaleur et de soleil au milieu de l'hiver pour un coût plus que raisonnable (compter un bon mille euros pour cette longue semaine)... J'y retourne certainement bientôt, de préférence entre avril et octobre pour profiter des meilleures conditions de vent! Tu viens?!

 DSC07289 DSC07330DSC07296  DSC07341 

Dakhla - quelques détails pratiques:
Pour rester connectés à Casa, et encore plus à Dakhla, on ne pourra pas trop compter sur le réseau wifi, peu accessible sans mots de passe. Il est par contre facile de se procurer une carte de téléphone et une recharge 'data'. Pour €10 chez
Maroc Telecom, qui offre une très bonne couverture et un service de qualité, je me suis procuré une carte de base avec quelques dizaines de minutes d'appel (50dhm) et une recharge Data valable une semaine et offrant 3Gb de données 3G/4G, pour 40 dhm, amplement suffisant!
Le change à l'aéroport est un peu moins intéressant qu'en ville ou dans les banques (celles-ci sont fermées le weekend pour la plupart)
WindGuru sera ton site de référence pour t'enquérir du temps, force du vent, et marées à Dakhla.

Centre UCPA Dakhla Dreamkite
www.ucpa-vacances.com/centre/monde/dakhla/
https://www.facebook.com/UCPA.Dakhla/

Suivez Cook’n’Roll sur facebook25 et instagramlogoonbluebackground370x229

Posté par gbogaert à 09:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 septembre 2012

Mrouzia au veau et amandes

MrouziaVeau-5

Lors de l’évènement culinaire EAT à Bruxelles ce weekend de septembre, nous avons découvert un plat marocain exceptionnel, préparé par l’équipe du restaurant Babdar.
Le m’rouzia est traditionnellement préparé avec du mouton pour la fête de l’
Aïd el-Kebir. Cette version réalisée avec du veau effiloché était joliment présentée en montage cylindrique. Un plat sucré-salé plein de saveurs épicées où le ras-el-hanout, le gingembre, et la cannelle se marient à la douceur du miel et des amandes grillées… un pur délice oriental!
En voici ma version, en attendant de retourner déguster l’original chez
Babdar!

Ingrédients:
- 750g de blanquette de veau, taillée en gros cubes
- 1 càs de Ras-el-Hanout
- 1 dose de safran (poudres ou filaments)
- 1 càc de smen (un beurre ranci, spécialité du Maghreb; à défaut du beurre, mais le smen ajoute vraiment un goût particulier. J’ai trouvé le mien, artisanal, chez au boulanger de la rue Malibran.)
- 1 càc de sel
- 1 càc de gingembre en poudre
- Poivre au moulin
- 4 càs d’huile d’olive
- 2 càs de miel
- 1 càs de sucre blond
- 200g de raisins secs
- 2 càc de cannelle
- 80g d’amandes émondées (idéalement coupées en deux dans la longueur)
- 2 càs de graines de sésame grillées

- 500g de semoule fine (ou moyenne)
- 2 càs d’huile d’olive
- 500ml d’eau bouillante
- 10g de beurre

Préparation:
Préparer une marinade avec 4 càs d’huile, 1 càs de Ras-el-Hanout, 1 dose de safran dilué dans un peu d’eau, 1 càc de smen, 1 càc de sel, 1 càc de gingembre en poudre, quelques tours de moulin à poivre. Y faire mariner les cubes de veau pendant une bonne heure à température ambiante.

MrouziaVeau-1  MrouziaVeau-2  MrouziaVeau-4

Mettre viande et marinade dans une cocotte ou un tajine, mouiller d’eau presque à hauteur, et cuire à feu moyen, couvert, pendant une heure.

Pendant ce temps, faire tremper les raisins secs dans de l’eau tiède, et griller les amandes dans une poêle à sec.

Quand la viande est bien cuite, la retirer de la cocotte, ajouter les raisins cuire encore une vingtaine de minutes à couvert.

Ajouter 2 càs de miel, 1 càs de sucre, les amandes et les graines de sésame. Faire réduire à découvert et à feu vif jusqu’à ce que le jus devienne sirupeux. Ajouter 2 càc de cannelle et donner un bouillon.

Pendant ce temps, effilocher la viande.

Remettre la viande dans la cocotte et laisser encore mijoter à feu très doux et à couvert pendant la préparation de la semoule.

Préparer la semoule: Verser 2 càs d’huile d’olive sur 500g de semoule et bien mélanger, idéalement en roulant les grains entre les paumes de façon à bien les enduire de matière grasse.
Verser 500ml d’eau bouillante sur la semoule. Laisser gonfler 3 minutes.
Egrener la semoule à l’aide d’une fourchette, ou entre les paumes.
Couvrir et passer 2 minutes au micro-ondes.
Ajouter une noix de beurre, égrener à nouveau.

Monter le plat dans un cercle: m’rouzia, semoule, m’rouzia. Bon appétit

 

 

MrouziaVeau-5

 

 

04 mai 2012

Tajine de poulet aux citrons confits et olives

TajineCitronOlives-65

Encore un tajine? Ben oui, j’aime ça! Et puis je mets ma nouvelle cocotte à l’épreuve! Pas de sucré-salé aujourd’hui, mais un tajine de poulet jouant sur le salé du citron confit au sel, l’acidité du jus de citron, et la fraicheur des herbes. La marinade longue et la cuisson en tajine confèrent à ce plat une tendreté exceptionnelle.

Ingrédients (pour 4 personnes):
- 4 cuisses de poulet entières
- 1 gros oignon
- 1 échalote
- 3 gousses d’ail
- 1 citron
- 1/2 bouquet de persil plat
- 1/2 bouquet de coriandre
- 1 càc de gingembre moulu
- 1 pincée de safran
- 2 citrons confits (en saumure)
- 100g d’olives rouges dénoyautées, ou à défaut vertes.
- Huile d’olive
- Sel et poivre

Préparation:
Préparer la marinade en mélangeant 4 càs d’huile d’olive, l’oignon émincé en demi-tranches, l’ail émincé, l’échalote émincée, le persil et la coriandre finement hachés, le gingembre, le safran, et le jus du citron frais. Saler et poivrer.
Dépecer et parer les cuisses de poulet. Les enrober de marinade, et mettre au frais pour une douzaine d’heures (deux si le temps manque!).

TajineCitronOlives-50TajineCitronOlives-51
TajineCitronOlives-55TajineCitronOlives-58 
Transférer les poulet et sa marinade dans une cocotte ou un tajine, et cuire une demi-heure à feu doux, couvert. Ajouter un peu d’eau si la préparation s’assèche.
Ajouter les olives et les écorces de citron confit débitées en lamelles. Remettre sur feu doux pour 10-15 minutes jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit et la sauce onctueuse.

Servir avec du pain marocain où, au risque de ne pas respecter l’étiquette, de la semoule ;-)

 

 

 

Posté par gbogaert à 10:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 avril 2012

Tajine au poulet et figues

TajinePouletFigues-2

Héhé, ça tajine ferme ces jours-ci! D’abord parce que j’ai craqué pour une superbe cocotte Le Creuset dont le système ‘Doufeu’ permet un arrosage de la préparation par condensation des vapeurs de cuisson, sur le même principe que le plat à tajine… Ensuite parce que j’ai dégoté au marché de Boitsfort de superbe figues de Carpentras séchées (j’espère que la p’tite Dame sera encore là ce weekend!!) et qu’après en avoir copieusement farci mon pain aux fruits secs je me disais qu’en tajine ce sera top aussi! Et de fait, un régal, tout en douceur, pas trop sucré, fondant, …

Ingrédients:
- 10cuisses de poulet (pilons uniquement) fermier (1 kilo)
- 3 oignons (400g)
- 2 gousses d’ail
- 100g de figues séchées
- 250ml de bouillon de volaille
- 1 càs de miel (acacias)
- 50g de raisins secs blonds
- 2 càs de beurre clarifié
- 1 càc de cannelle en poudre
- 1/2 càc de gingembre en poudre
- 1 pincée de safran
- 2 càs de pignons
- Sel et poivre

Préparation:
Mettre les figues (coupées en deux) et raisins secs à tremper dans de l’eau tiède pour les réhydrater.
Couper l’os des pilons de poulet au dessus du cartilage pour une plus belle présentation.
Peler et émincer les oignons (épais) et l’ail (fin).
Dans une tajine ou cocotte, faire dorer le poulet sur tous les côtés, dans une càs de beurre clarifié. Réserver et jeter l’excédent de gras.
Dans le même récipient, rajouter 1 càs de beurre clarifié et y faire fondre les oignons et l’ail à couvert une dizaine de minutes.
Quand les oignons sont translucides, poser le poulet sur les oignons, ajouter le miel, saupoudrer les épices (canelle, safran, gingembre) et couvrir à mi-hauteur avec environ 0,5 litres d’un mélange de l’eau de trempage des fruits secs et de bouillon de volaille.
Passer le safran 2 minutes au micro-ondes, puis l’ajouter à la tajine. Saler.
Cuire une vingtaine de minutes à feu moyen (couvert).
Vérifier la cuisson du poulet, le réserver hors de la cocotte. Faire réduire la sauce jusqu’à la consistance désirée (sirupeuse ou plus liquide, selon goût). Rectifier l’assaisonnement. Passer encore éventuellement le plat découvert au four à 200° pour caraméliser en surface.

Servir avec une semoule au beurre.

TajinePouletFigues-1

 

Posté par gbogaert à 21:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 avril 2012

Kefta sauce tomate

KeftaSauceTomate-59

Voila une version orientale de nos ballekes sauce tomate!
Mon ami Renaud en avait amené un plat lors d’une soirée ‘buffet’, et j’avais gardé un excellent souvenir de ces boulettes épicées, cuites dans une sauce bien relevée et à aux saveurs d’herbes fraiches, simplement accompagnées de pain turque. C’est sa recette ‘au pif’ que j’ai réalisée ici: un délice!

Ingrédients (pour 4 personnes):
- 500g de viande de mouton assaisonnée (ou mélange perso de mouton et bœuf haché, coriandre fraiche, cumin, piment, oignon)
- 1 petite boite de tomates en cubes (ou 3 tomates fraiches mondées et épépinées, en saison)
- 2 oignons
- 1 càc de graines de cumin
- 1/2 botte de menthe fraiche
- 1/2 botte de coriandre fraiche
- 500g de passata de tomates
- 1/2 càc de piments de poudre ou paprika fort
- Sel et poivre
- Huile d’olive
 

Préparation:
Former des boulettes de la taille d’une petite balle de ping-pong.
Emincer les oignons en demi-cercles.
Hacher finement la menthe et la coriandre.

KeftaSauceTomate-52KeftaSauceTomate-53
KeftaSauceTomate-54KeftaSauceTomate-55

Dans une poêle à fond épais, ou une cocotte, faire dorer les boulettes à feu vif dans un peu d’huile.
Réserver les boulettes. Enlever l’excédent de gras, et faire fondre les oignons avec les graines de cumin dans le même récipient, quelques minutes.
Quand les oignons sont translucides, ajouter les tomates concassées. Laisser compoter une bonne dizaine de minutes.
Ajouter les herbes ciselées, la passatta, et les boulettes. Assaisonner de sel et poivre, ajouter le piment.
Laisser cuire à feu moyen pendant une bonne vingtaine de minutes.
Faire réduire la sauce si encore trop liquide. Rectifier l’assaisonnement.

Déguster avec un pain turque ou de la semoule à l’huile d’olive.

 

 

 

Posté par gbogaert à 08:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,