05 février 2017

Sabayon au Belmouth

Sabayon-Belmouth-46-2

J’ai récemment entamé un partenariat avec un producteur belge d’ustensiles de cuisine dont j’admire particulièrement les produits: Demeyere. J’ai dès lors la possibilité d’essayer certains des ustensiles de cuisine produits ou représentés par cette marque, et je ne manquerai pas de partager ici mes expériences les plus concluantes!

C’est une sauteuse conique que j’avais depuis longtemps envie d’utiliser. Depuis en fait qu’il y des années Carlo (de chez Mmmmh!) nous avait expliqué l’avantage d’utiliser une poêle dont toute la surface utile chauffe, pour réaliser sauces, caramels, crèmes et… sabayons! La poêle conique est en effet composée de sept couches de métaux pour assurer la chauffe, la conductibilité thermique, la stabilité, le magnétisme, et la dureté de la poêle, et ce non seulement sur le fond mais également  jusqu’à ses bords supérieurs. Dans le cas de la cuisson d’un sabayon, cela veut dire qu’il cuira plus uniformément sur toute la surface en contact avec la poêle, bords compris, facilitant de ce fait la ‘prise’ de la mousse et rendant l’utilisation d’un bain-marie facultative.

Et donc, c’est avec un sabayon - une gourmandise dont je raffole - que j’ai inauguré cette poêle. Et tant qu’à faire en replaçant le classique Marsala par du Belmouth , ce vermouth belge délicieusement aromatique et produit par la Distillerie de Biercée pour Delhaize, à base d’un vin rosé belge, et dont je soupçonnais que la légère amertume contrasterait joliment avec la ‘lourdeur’ du jaune d’œuf sucré! Joli accord donc, avec quelques suprêmes de mandarines qui contrebalancent par leur fraicheur la sucrosité du sabayon. Essaie, c’est un régal!

Ingrédients (pour 2 personnes):
4 jaunes d’œuf bio
8 demi-coquilles de Belmouth
3 demi-coquilles de sucre
1 pincée de sel
1 mandarine

Préparation:
Verser les jaunes, le Belmouth, et le sucre dans le poêlon conique. Fouetter quelques minutes, en formant des “huit” ou tout du moins en s’assurant de bien aérer la préparation avec le fouet.
Le mélange va mousser.

Sabayon-Belmouth-4  Sabayon-Belmouth-7  Sabayon-Belmouth-11  Sabayon-Belmouth-13
Poser sur feu  moyen. Fouetter continuellement. Le mélange va épaissir petit à petit et le liquide disparaître au four et à mesure qu’il s’incorpore dans la mousse. Après quelques (courtes) minutes, le fouet laisse des traces franches dans le sabayon, couper le feu.
Hors du feu, fouetter encore quelques minutes jusqu’à tiédissement de la mousse.

Sabayon-Belmouth-21  Sabayon-Belmouth-22  Sabayon-Belmouth-23  Sabayon-Belmouth-25

Peler la mandarine, découper les suprêmes (à l’aide d’un couteau effilé, détacher les quartiers du fruit en coupant le long des membranes de peau les séparant). Couper les suprêmes en deux ou trois.

Sabayon-Belmouth-32  Sabayon-Belmouth-34  Sabayon-Belmouth-37  Sabayon-Belmouth-38

Poser un peu de sabayon au fond d’une coupe, puis quelques morceaux de mandarine, une couche de sabayon, etc… Terminer avec quelques morceaux de mandarine.

On peut encore dorer la surface du dessert au chalumeau, en veillant à ne pas faire chauffer le verre!

Sabayon-Belmouth-45  Sabayon-Belmouth-52

Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21

Posté par gbogaert à 08:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 décembre 2016

Negroni - Spiritueux&Apéritifs d’artisans en Belgique

Negroni-11-2

Quand trois artistes que tu admires beaucoup unissent leurs talents pour produire une petite perle sur un produit qui te tient à cœur, et de surcroit produit en Belgique… ça donne un très beau livre dédié aux spiritueux artisanaux (et familiaux pour la plupart) belges, racontés par la belle plume de Michel Verlinden (qui signe plusieurs chroniques culinaires et artistiques, et notamment les chroniques gastronomiques du Vif Weekend dont je te parlais ici); illustré des breuvages, des recettes et du savoir de Matthieu Chaumont, qui nous fait découvrir chez Hortense les saveurs incroyables d’alcools artisanaux combinés à des sirops et autres macérations maison; et mis en (superbes) image par le talentueux Alexandre Bibaut!

20161115_180600  20161115_180556  20161115_181153  20161115_185255
Je me suis délecté à lire l’histoire, les péripéties, les succès de ces quinze artisans  et d’en apprendre plus sur les méthodes de fabrication, de macération, de distillation, qui ont rendues leurs produits célèbres à travers le temps.

20161115_181121  20161115_181324  20161115_181456  20161115_182319
J’avoue ne pas avoir refait toutes les recettes du livre. Pas encore. J’ai été ravi en tout cas d’y retrouver celles de quelques cocktails fétiches d’Hortense; le Corpse Reviver en particulier…

C’est celle du célèbre Negroni que je vous présente aujourd’hui, proposée par Matthieu Chaumont dans Spiritueux&Apéritifs d’artisans en Belgique (éditions Racine). En version plutôt belge, réalisé avec un bitter de la Distillerie de Biercée (dont l’histoire est bien entendu relatée dans le livre – la boucle est bouclée) et un vermouth issu du même artisan et produit en exclusivité pour Delhaize, le Belmouth, sur base d’un vin rosé belge du Domaine du Ry d’Argent.

Negroni-11-2

Ingrédients (par verre):
3cl de Vermouth (ici le Belmouth de Delhaize)
3cl de Bitter (ici le Bitter de la Distillerie de Biercée)
3cl de London Dry Gin
1 tranche d’orange
4-5 glaçons

Préparation:
Dans un verre mélangeur, mélanger les trois alcools avec les glaçons pour les refroidir.
Verser dans un verre ‘old fashion’ ou autre verre court, avec quelques glaçons. Décorer d’une fine tranche d’orange.

Negroni-13  Negroni-20


Suivez Cook’n’Roll sur instagramlogoonbluebackground370x229 et facebook21